Agression mortelle à Rouen : un suspect arrêté

Un suspect a été interpellé près de Rouen (Seine-Maritime), lundi 22 juillet, après l'agression mortelle d'un universitaire Guinée qui a eu lieu vendredi 19 juillet.

France 2

72 heures après le meurtre à Rouen (Seine-Maritime) de Mamoudou Barry, un enseignant-chercheur guinéen, les enquêteurs restent très prudents sur les motifs de l'agression. Elle a eu lieu a un arrêt de bus, vendredi 19 juillet, peu après 20 heures, alors que la victime rentre chez elle en voiture, avec son épouse. Pris à partie par un homme, Mamoudou Barry est frappé à plusieurs reprises. Il décède quelques heures plus tard.

"Un meurtre raciste" selon l'avocat de la famille

Interpellé lundi 22 juillet, à 9 heures 30, un suspect d'origine turque a été transféré dans l'après-midi à l'hôpital. L'homme de 29 ans a notamment été identifié grâce à la vidéosurveillance des transports en commun. Malgré les antécédents psychiatriques du suspect, ce serait un meurtre raciste selon l'avocat de la famille : "C'est ce que nous continuerons à maintenir jusqu'au bout de l'enquête puisque, lorsque l'on dit à quelqu'un, 'ce soir on va vous crever bande de sales noirs', c'est un crime raciste", affirme Me Jonas Haddad.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'universitaire guinéen Mamoudou Barry est mort le 20 juillet 2019 au CHU de Rouen, en France, à la suite d\'une violente altercation. 
L'universitaire guinéen Mamoudou Barry est mort le 20 juillet 2019 au CHU de Rouen, en France, à la suite d'une violente altercation.  (Capture d'écran/3A Telesud)