Agression des époux Tapie : "Ils sont très sérieusement amochés", a constaté le maire de Combs-la-Ville

L'homme d'affaires Bernard Tapie et son épouse Dominique ont été agressés dans la nuit de samedi à dimanche lors d'un cambriolage à leur domicile de Combs-la-Ville.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des policiers près de la maison de l'homme d'affaires français Bernard Tapie et de sa femme Dominique Tapie à Combs-la-Ville, le 4 avril 2021. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

"Ils sont très sérieusement amochés", a constaté dimanche 4 avril à franceinfo Guy Geoffroy, le maire de Combs-la-Ville (Seine-et-Marne), après l'agression des époux Bernard et Dominique Tapie dans la nuit de samedi à dimanche dans leur propriété du Moulin du Breuil.

>> Ce que l'on sait du cambriolage du domicile de Bernard Tapie et son épouse en Seine-et-Marne

"Les visages de l'un et de l'autre sont tuméfiés, ils ont été frappés, ajoute le maire. Il a été ligoté et a reçu un coup de matraque. Elle a été traînée par les cheveux dans diverses pièces. Ils ont été très secoués physiquement et très choqués psychologiquement, comme tout le monde le serait bien sûr à leur place. Personne n'aimerait, à 2 heures du matin, être réveillé aussi sauvagement comme il l'a été."

"Ils sont debouts et lucides. Physiquement, ils sont dans le moins mauvais état possible. Je les ai trouvés, comme toujours, très solides. Un Tapie, ça tient le choc."

Guy Geoffroy, maire de Combs-la-Ville

à franceinfo

Le maire de Combs-la-Ville, qui a pu s'entretenir plusieurs fois avec Bernard Tapie depuis son agression, ajoute que l'homme d'affaires est "en colère, incontestablement" : "Bernard Tapie est choqué, ce qui est naturel, et il est très en colère parce qu'il trouve que tout ceci est une honte, qu'on n'a pas le droit de se comporter comme ça envers qui que ce soit. J'ai vu un Tapie de la belle époque : capable d'être en colère."

Enfin, Guy Geoffroy confirme que "Dominique Tapie a été hospitalisée juste pour vérification sanitaire". En revanche, il précise que "Bernard Tapie, lui, ne l'a pas souhaité, estimant que l'hôpital, il connaissait un peu compte tenu de ce qu'il vit depuis quelques années".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.