Cet article date de plus de trois ans.

Violences en marge de l'agression de policiers à Champigny-sur-Marne : deux gardes à vue levées

Les deux personnes interpellées et placées en garde à vue après l'agression de deux fonctionnaires de police à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) dans la nuit de dimanche à lundi, ont été relâchées.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le local de Champigny-sur-Marne dans lequel s'est déroulé la soirée en marge de laquelle deux policiers ont été agressés, la nuit du 31 décembre 2017. (MAXPPP)

Les gardes à vue des deux personnes interpellées après l’agression des policiers à Champigny-sur-Marne, dans le Val-de-Marne, durant la nuit du dimanche 31 décembre au lundi 1er janvier, ont été levées mardi 2 janvier à midi, a appris franceinfo de source judiciaire.

Pas d'implication dans l'agression directe des deux policiers

Les deux personnes qui ont été interpellées lundi 1er janvier étaient entendues pour des violences qui ont suivi l’agression des deux policiers. Ces deux hommes n'étaient pas entendus pour l’agression directe des deux policiers. Il s'agit d'une procédure distincte.

Une des personnes interpellée était suspectée de jet de projectiles sur les forces de l’ordre venus en renfort pour soutenir leurs collègues. Sa garde à vue a été levée. Aucune poursuite n’est engagée pour le moment. La deuxième personne est convoquée, prochainement, devant le tribunal correctionnel de Créteil pour "outrages et rebellions". L'agression des deux policiers a été filmée et largement diffusée sur les réseaux sociaux. Ils se sont vus prescrire sept et huit jours d’incapacité totale de travail (ITT) après avoir été pris à partie par plusieurs dizaines de personnes.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.