Soupçons de mariage blanc : la justice annule leur union

Agnès et Ramzy devaient se marier le samedi 18 avril au sein de la mairie de Charleville-Mézières.

FRANCE 3

Le rêve a tourné au cauchemar. Agnès et Ramzy vivent ensemble depuis trois ans. Alors que le couple souhaitait se marier le samedi 18 avril, la justice a bloqué leur union. La raison ? Le parquet soupçonne un mariage blanc puisque le passeport tunisien de l'homme vient d'expirer.
Un coup dur pour ce couple. "Ces gens-là ils disent n'importe quoi", s'énerve Agnès Gillard, au micro de France 3. "Ca fait trois ans qu'on vit ensemble. Si j'avais dû penser à ça, je l'aurais fait il y a longtemps", note Ramzy Debyaoui.

"Nous ne sommes pas là pour violer la loi"

Les proches du couple dénoncent cette situation : "Ramzy, c'est quelqu'un de bien. Ce n'est pas un mariage arrangé, ils s'aiment", assure Martine, la cousine d'Agnès.
Le maire de Charleville-Mézières, qui a suspendu le mariage, affirme n'appliquer qu'une décision du procureur de la République. "Nous ne sommes pas là pour violer la loi", lance alors Boris Ravignon.

Le JT
Les autres sujets du JT
Trente couples d\'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) vont devoir faire valider à nouveau leur mariage, célébré en 2012 ou 2013.
Trente couples d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) vont devoir faire valider à nouveau leur mariage, célébré en 2012 ou 2013. (MAXPPP)