Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo "J'ai reçu des menaces envers mes enfants", témoigne Eric Dupond-Moretti, avocat d'Abdelkader Merah

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Me Eric Dupond-Moretti : "J'ai reçu des menaces qui ont concerné mes enfants, ce qui m'a bouleversé"
NATHALIE PEREZ et XAVIER DEPERTHES - FRANCE 3 thes
Article rédigé par
France Télévisions

Eric Dupond-Moretti a accordé un entretien à France 3, quelques jours après la fin du procès de son client  Abdelkader Merah, condamné à 20 ans de réclusion criminelle.

Il a défendu Abdelkader Merah, le frère du tueur de Toulouse et Montauban, devant la cour d'assises de Paris. Eric Dupond-Moretti, 56 ans, pénaliste star du barreau, a reçu France 3, quelques jours après que son client a été condamné à 20 ans de réclusion criminelle pour association de malfaiteurs terroriste. L'avocat confie que ce procès a été l'un des plus éprouvants de sa carrière.

"Si vous défendez une partie civile, vous êtes un héros. Si vous défendez un terroriste ou réputé tel, vous êtes un salaud." C'est ainsi qu'Eric Dupond-Moretti dépeint comment il a été perçu lors du procès d'Abdelkader Merah, acquitté du chef de complicité des assassinats commis par son frère Mohamed en 2012.

"Déshonneur du barreau"

"J'ai reçu des menaces, des menaces qui concernaient mes enfants, ce qui m'a bouleversé", souffle l'avocat. Il condamne aussi ce qu'il nomme des "dérapages" d'avocats de victimes : "J'ai entendu l'un d'entre eux me dire que j'étais le déshonneur du barreau." Eric Dupond-Moretti se dit pourtant bouleversé par les témoignages des familles des victimes devant la cour.

Aurait-il défendu Mohamed Merah ? "Je ne peux pas répondre à cette question, admet l'avocat. Dans le pays qui est le nôtre, ce qui distingue la civilisation de la barbarie, c'est la règle de droit et qu'on ne peut pas envisager un procès sans avocat." Abdelkader Merah sera de nouveau jugé dans quelques mois, le parquet général de Paris ayant fait appel du verdict"Si Abdelkader Merah me témoigne sa confiance, bien sûr que j'irai au second procès", assure Eric Dupond-Moretti. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.