Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Procès du Carlton : DSK estime qu'il n'a rien à se reprocher

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Lors de son premier jour de procès dans le cadre de l'affaire du Carlton, ce mardi, Dominique Stauss-Kahn a assumé son goût pour les soirées libertines mais qu'il ignorait qu'il avait affaire à des prostituées.

Ce mardi 10 février a été mouvementé pour Dominique Strauss-Kahn. Appelé à la barre au tribunal de Lille (Nord) pour répondre des accusations de proxénétisme aggravé dans le cadre de l'affaire du Carlton, l'ancien patron du FMI a été accueilli par des Femen. Celles-ci, remontées, ont été maîtriséés par la police.
Face au juge, DSK a présenté sa ligne de défense : il n'a pas caché son goût pour le libertinage mais estime qu'il n'a rien à se reprocher car il ignorait que les participantes des parties fines étaient des prostituées.

"Il savait que j'étais une prostituée"

L'une de ces femmes, Mounia, a passé une nuit avec l'ancien ministre. "Je pense qu'il savait que j'étais une prostituée", a-t-elle déclaré au tribunal. Béatrice Legrain, la femme du sulfureux Dodo la Saumure, a elle assuré que DSK ne se comportait pas comme un client et qu'il ignorait qui étaient ses partenaires.
"M. Strauss-Kahn a expliqué que c'est un homme de pouvoir, un séducteur, et que beaucoup de femmes s'offraient à lui. Donc, comment faire la différence ?", a confié l'une de ses avocates à France 3. La confrontation se poursuivra demain.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers DSK

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.