DIRECT. DSK au procès du Carlton : ni "organisateur de ces soirées", ni amateur de prostituées

L'ancien directeur du FMI est entendu mardi devant le tribunal correctionnel de Lille.

Dominique Strauss-Kahn à la barre du tribunal de Lille, lors du procès du Carlton, le 10 février 2015. 
Dominique Strauss-Kahn à la barre du tribunal de Lille, lors du procès du Carlton, le 10 février 2015.  (ELISABETH DE POURQUERY / FRANCETV INFO)
Ce qu'il faut savoir

C'est à son tour de s'expliquer. Dominique Strauss-Kahn est attendu à la barre du tribunal correctionnel de Lille, mardi 10 février, dans le procès du Carlton. Suivez avec nous l'audience en direct. 

Une arrivée mouvementée. Très attendu par les journalistes, Dominique Strauss-Kahn l'étaient aussi par les Femen. Trois d'entre elles se sont jetées sur son véhicule lors de son arrivée au tribunal correctionnel de Lille, créant de l'agitation juste avant le début de l'audience. 

A la barre, DSK se défend. "Je n'ai commis ni crime, ni délit", a indiqué DSK dans une lettre lue par le tribunal. "Il n'y a pas eu d'activité débridée", a-t-il ajouté, précisant qu'il ne savait pas qu'il avait affaire à des prostituées. Le prévenu sera confronté à certaines anciennes prostituées. Interrogé sur ses habitudes sexuelles, l'ancien ministre a répondu : "Il m'est arrivé dix fois de me trouver dans une situation où une femme s'offrait, ça n'est pas quelque chose qui était pour moi totalement inconnu"

Ni "organisateur de ces soirées", ni amateur de prostituées. "Je ne m'estime en rien organisateur de ces soirées", a déclaré l'ancien patron du FMI, indiquant s'être toujours "considéré invité par [son ami] Fabrice Paszkowski". "Je n'ai aucun plaisir et j'ai même horreur" des relations sexuelles tarifées, a-t-il déclaré à la barre. "Ce qui me plaisait dans ces rencontres c'était une atmosphère de fête avant et après les relations sexuelles."

Le témoignage de M.. Une des ex-prostituées qui s'est portée partie civile, M. a réaffirmé qu'elle avait été dûment prévenue par son recruteur de l'identité du grand homme, alors favori des sondages pour la présidentielle de 2012. Elle a tenté alors de raconter cette sortie dans un hôtel chic de Paris, et sa rencontre avec DSK. Elle a évoqué un rapport difficile, "brutal mais consenti". "C'est son sourire qui m'a marqué du début à la fin. Il avait l'air content de ce qu'il faisait", a soufflé M., reconnaissant que jamais lors de cette soirée il ne fut question d'argent ou de son statut de prostituée avec l'ancien ministre.

 Trois jours pour s'expliquer. A partir de mardi, Dominique Strauss-Kahn aura trois jours pour se défendre des accusations de proxénétisme et convaincre les juges qu'il ne savait pas que ses partenaires sexuelles étaient des prostituées, lors de soirées organisées. DSK s'est présenté à l'ouverture du procès, comme les treize autres prévenus de l'affaire, lundi 2 février, mais n'est pas revenu à l'audience depuis. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CARLTON

19h26 : Reprise demain pour le procès du Carlton. L'audience a été suspendue il y a environ 45 minutes, et reprendra à 9h30. Notre journaliste Violaine Jaussent sera évidemment présente pour la couvrir.

18h21 : Oups, lapsus. Invité à s'exprimer à la barre sur une de ses soirées libertines dans l'affaire du Carlton, Dominique Strauss-Kahn a vu sa langue fourcher.

17h22 : L'ancienne prostituée Jade donne sa version d'une soirée à l'hôtel Murano avec DSK, à Paris, dans des termes plutôt crus.

15h53 : L'audience se poursuit et c'est à présent Béa, la compagne de Dodo la Saumure, qui témoigne.

14h54 : Il est le prévenu le plus médiatique du procès. Dominique Strauss-Kahn est entendu aujourd'hui par le tribunal correctionnel de Lille (Nord). Notre journaliste Violaine Jaussent vous explique comment se défend l'ex patron du FMI, dans cet article.

M, prostituée, et Dominique Strauss-Kahn, au tribunal correctionnel de Lille, mardi 10 février 2015. (ELISABETH DE POURQUERY / FRANCETV INFO)

14h32 : Dominique Strauss-Kahn dément à nouveau avoir su que les femmes qui participaient aux soirées qui intéressent la justice étaient des prostituées.

14h15 : L'audience a repris, à Lille (Nord). Dominique Strauss-Kahn est interrogé sur une soirée organisée à l'hôtel Murano, à Paris, en juillet 2010.

12h50 : Notre journaliste Violaine Jaussent assiste au procès du Carlton. Sur Twitter, elle décrit l'attitude de DSK, qui comparaît aujourd'hui.

12h34 : Voici un extrait de l'audience de M., ancienne prostituée, entendue dans l'affaire du Carlton de Lille. Interrogée par le président de la cour, elle évoque des rapports sexuels avec DSK.

Le président : "Vous avez toujours été consentante ?
: J'ai montré quelques réticences, pas par des mots, mais par des gestes.
- Des gestes qui montraient quoi ? Un refus ?
- Oui, ça montrait que je ne voulais pas.
- Il n'y a eu que des gestes ?
- Oui, je ne l'ai pas dit oralement.
- Vous avez pleuré ?
- Oui, beaucoup.
- Votre partenaire l'a vu ?
- Oui. C'est son sourire qui m'a marqué du début à la fin."

11h55 : A la veille de l'audition de Dominique Strauss-Kahn au procès du Carlton, notre journaliste Fabien Magnenou a passé une nuit dans le célèbre palace lillois. Il vous raconte son rendez-vous manqué avec le stupre et la luxure.


(FABIEN MAGNENOU / FRANCETV INFO)

11h48 : Bonjour @nôcensure, Dodo la Saumure s'est présenté jeudi dernier à la barre. je vous propose de revivre cette comparution en dix citations.

11h44 : Et dodo la saumure dans l'affaire du Carlton ? Que devient-il lui ? SVP ?

11h47 : A l'audience, DSK affirme une nouvelle fois ne pas avoir eu connaissance de la présence de prostituées dans les soirées auxquelles il s'est rendu.

11h49 : Notre journaliste Violaine Jaussent, présente à l'audience, rapporte un échange entre le président du tribunal et M., ex-prostituée, sur la sortie à l'hôtel Murano à Paris :
Le président : "II y a un buffet, on discute, avant les ébats sexuels ?"
M. : "Oui."
Le président : "Vous discutez avec tous les membres du groupe ?"
M. : "Quelques mots. DSK avait l'air très familier avec les filles qui étaient là. M. Roquet me fait prendre une douche. On fait connaissance avec les filles. (...) Il fallait que tout soit bien organisé."
Le président : "C'était la 1ère fois que vous rencontriez DSK ?"
: "Oui."

11h27 : Les protagonistes de l'affaire campent sur leurs positions à l'audience.

11h26 : Bonjour , pour les faits qui lui sont reprochés, Dominique Strauss-Kahn risque au maximum 10 ans de prison et 1,5 million d'euros d'amende.

11h12 : Que risque au final DSK ? Quelques mois de sursis et basta ?

11h06 : "Il n'y a pas eu "d'activité débridée", assure DSK à la barre.

11h03 : Dominique Strauss-Kahn doit être entendu pendant trois jours au tribunal correctionnel de Lille. Notre journaliste Fabien Magnenou était à l'arrivée de DSK au milieu des Femen, de la file d'attente et des caméras.




(PHILIPPE HUGUEN / AFP)

11h00 : "Je n'ai commis ni crime, ni délit", écrit Dominique Strauss-Kahn dans une lettre lue par le tribunal au procès du Carlton.

10h56 : Trois Femen ont accueilli la voiture de l'ancien patron du FMI Dominique Strauss-Kahn à son arrivée au palais de justice de Lille (Nord) aux cris de "macs-clients déclarés coupables".


10h55 : Bonjour Clément. Je suis d'accord avec ceux qui pensent que l'affaire DSK dite du Carlton occupe trop de place dans l'actualité de ces jours ci. Il y a tant d'autres sujets qui concernent plus les français, les européens, les gens du monde !

10h55 : Tant de haine pour un homme victime de sa sexualité exacerbée !

10h55 : On devrait arrêter avec cette affaire, c'est bon il n'est pas président ces ennemis ont gagné !

10h55 : DSK coupable de quoi? La prostitution et les escort-girls ne sont pas interdites ? Les clients du sexe tarifé ne sont pas hors la loi non plus. Il s'agit d'un acharnement et du puritanisme.