Cet article date de plus de neuf ans.

Proxénétisme au Carlton : deux hôtels lillois menacés de fermeture restent ouverts

La cour d'appel de Douai (Nord) a annulé la décision de fermeture du Carlton et de l'Hôtel des Tours, dans cette affaire de proxénétisme où huit personnes sont mises en examen.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des journalistes attendent devant l'hôtel Carlton de Lille (Nord), le 21 octobre 2011. (PHILIPPE HUGEN / AFP)

L'hôtel Carlton de Lille va rester ouvert. La cour d'appel de Douai (Nord) est revenue mardi 25 octobre sur la décision de fermeture de cet établissement et de l'Hôtel des Tours, appartenant à deux des huit personnes mises en examen dans une affaire de proxénétisme aggravé. 

Suivant l'avis du parquet, la chambre de l'instruction revient ainsi sur la décision de deux juges d'instruction qui avaient ordonné la fermeture de ces hôtels pour trois mois. Leurs quelque 80 salariés avaient dénoncé une décision menaçant leurs emplois. 

Parmi les huit personnes mises en examen dans ce dossier, cinq sont incarcérées. Le commissaire divisionnaire Jean-Christophe Lagarde, chef de la sûreté départementale du Nord, a été mis en examen pour "proxénétisme aggravé en bande organisée" et "recel d'abus de biens sociaux", et placé sous contrôle judiciaire. Il est soupçonné d'avoir mis en relation des prostituées avec l'ex-directeur général du Fonds monétaire international Dominique Strauss-Kahn, entre autres, dans des soirées organisées à Paris et à New York (Etats-Unis).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.