Procès du Carlton : les parties civiles abandonnent les poursuites contre DSK

Rebondissement ce lundi 16 février dans le procès du Carlton de Lille, avec l'abandon par les parties civiles des poursuites engagées contre Dominique Strauss-Kahn. Le journaliste Dominique Verdeilhan fait le point.

France 2

Le procès du Carlton de Lille, dans lequel Dominique Strauss-Kahn est poursuivi pour proxénétisme aggravé, a rebondi ce lundi 16 février. Plusieurs parties civiles ont décidé d'abandonner les poursuites contre l'ex-patron du FMI. L'avocat des parties civiles a demandé au tribunal "de ne pas condamner DSK". Un revirement surprenant, "surtout quand on a soutenu le contraire pendant des mois tout au long de l'instruction", note Dominique Verdeilhan, en direct de Lille.

"Un procès sans accusateur"

Incapables de prouver que l'ancien patron du FMI fut le bénéficiaire mais aussi l'instigateur de ce réseau de prostitution, "une association et deux prostituées ont annoncé qu'elles retiraient leurs accusations contre DSK", explique le journaliste de France 2. "Cela intervient après l'audience de jeudi, qui a vu les principaux éléments à charge contre DSK faire pschitt, et à la veille des réquisitions du procureur de la République, qui a toujours considéré que DSK n'avait pas sa place sur le banc des prévenus", poursuit-il.
En conclusion, "ce soir, DSK est poursuivi dans un procès sans accusateur".

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Croquis d\'audience montrant DSK à la barre du tribunal correctionnel de Lille, le 11 février 2015.
Croquis d'audience montrant DSK à la barre du tribunal correctionnel de Lille, le 11 février 2015. (BENOIT PEYRUCQ / AFP)