Cet article date de plus de huit ans.

DSK et Nafissatou Diallo ont rendez-vous le 10 décembre devant la justice new-yorkaise

"S'il y a un accord, il sera annoncé ce jour-là", précise le juge Douglas McKeon. La femme de chambre qui accuse l'ex-patron du FMI d'agression sexuelle pourrait abandonner les poursuites, moyennant plusieurs millions de dollars.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Dominique Strauss-Kahn (à gauche), et Nafissatou Diallo (à droite) ont rendez-vous le 10 décembre. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

DSK – Un an et demi après les faits, l'affaire DSK va peut-être connaître son épilogue le 10 décembre prochain. Le juge new-yorkais en charge de l'affaire a annoncé, mardi 4 décembre à l'AFP, la tenue d'une audience au tribunal du Bronx. "S'il y a un accord, il sera annoncé ce jour là", a précisé le juge Douglas McKeon, en référence à la possibilité d'un arrangement financier entre les deux parties qui mettrait un terme à la procédure.

L'audience est prévue à 14 heures, heure locale (20 heures, heure de Paris). Mais si la femme de chambre qui accuse DSK d'agression sexuelle devrait être présente, l'ancien directeur du Fonds monétaire international ne devrait pas faire le déplacement, selon le juge. "Il n'y a pas de raison pour qu'il vienne", a-t-il ajouté.

Nafissatou Diallo avait porté plainte au civil contre l'ancien patron du FMI le 8 août 2011. Elle l'accusait de l'avoir contrainte à une fellation le 14 mai 2011 dans sa suite du Sofitel. DSK a reconnu une relation sexuelle "inappropriée", mais a affirmé qu'il n'y avait eu ni violence ni contrainte. Si un accord amiable est signé, il mettra fin à une saga judiciaire américaine de 18 mois, qui a coûté à DSK son poste de patron du FMI et ses ambitions présidentielles en France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers DSK

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.