Deux journalistes français accusés d'avoir fait chanter le roi du Maroc

Les deux reporters français préparaient un livre très critique sur Mohammed VI.

FRANCE 3

L'affaire n'a pas fini de faire du bruit. Deux journalistes français, Éric Laurent et Catherine Graciet, sont soupçonnés d'avoir fait chanter le roi du Maroc. Les deux reporters, co-auteurs d'un livre sur Mohammed VI, ont été arrêtés jeudi 27 août à Paris pour tentative de chantage et d'extorsion de fonds.

Trois millions d'euros

L'histoire remonte au 23 juillet dernier. Les deux journalistes auraient contacté le palais royal marocain pour faire savoir qu'ils préparaient un livre très compromettant sur le roi du Maroc. Éric Laurent et Catherine Graciet auraient alors proposé de ne pas publier l'ouvrage, en échange de trois millions d'euros.

Sans attendre, Mohammed VI porte plainte. Les deux reporters sont alors interpellés, hier, à la sortie d'un rendez-vous avec le roi. "La police veut un vrai flagrant délit et va alors organiser une rencontre entre le représentant du royaume et monsieur Laurent. Monsieur Laurent va persister et va être à ce moment-là filmé par les services de police", rapporte l'avocat du roi, Eric Dupond-Moretti.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le roi du Maroc, Mohammed VI, à l\'Elysée, à Paris, le 9 février 2014. 
Le roi du Maroc, Mohammed VI, à l'Elysée, à Paris, le 9 février 2014.  ( MAXPPP)