Affaire Kulik : une enquête ouverte pour expliquer la tentative de suicide de Willy Bardon

Willy Bardon a été condamné vendredi 6 décembre à trente ans de réclusion pour le viol d'Élodie Kulik. Il a tenté de mettre fin à ses jours à l'énoncé du verdict.

FRANCE 2

Depuis le palais de justice d'Amiens (Somme), la journaliste de France Télévisions Maëlus Septembre explique que cette tentative de suicide au sein même de la cour d'assises pose beaucoup de questions. "Comment Willy Bardon s'est-il procuré cette gélule de pesticide et comment a-t-il réussi à l'introduire jusque dans la salle d'audience ? Le procureur de la République s'est exprimé il y a quelques minutes et nous a confié que les fouilles ont été réalisées dans les règles", rapporte Maëlys Septembre.

Mouchoir usager

Willy Bardon, qui comparaissait libre, s'est d'abord soumis à une fouille classique avant d'entrer dans la salle, ainsi qu'un passage sous un portique de sécurité pour vérifier qu'il n'a pas d'armes. Une seconde fouille non obligatoire a été réalisée dans l'attente du verdict alors que Willy Bardon était maintenu dans la salle d'audience sous protection policière. Ses poches, chaussettes, chaussures ont été fouillées, mais la gélule se trouvait, semble-t-il, dans un mouchoir usager qu'il portait sur lui. Une enquête a été ouverte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Affaire Kulik : une enquête ouverte pour expliquer la tentative de suicide de Willy Bardon
Affaire Kulik : une enquête ouverte pour expliquer la tentative de suicide de Willy Bardon (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 2)