Affaire Elodie Kulik : rejet de la demande de mise en liberté de Willy Bardon

Willy Bardon a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Somme en décembre 2019. 

Le prévenu Willy Bardon suit les débats depuis son box, lors de son procès pour le viol et le meurtre d\'Elodie Kulik, le 29 novembre 2019.
Le prévenu Willy Bardon suit les débats depuis son box, lors de son procès pour le viol et le meurtre d'Elodie Kulik, le 29 novembre 2019. (V. PASQUIER / FRANCE TELEVISIONS)

La demande de mise en liberté de Willy Bardon a été rejetée par la justice, indiquent  mardi 11 février nos confrères de France Bleu Picardie. Cet homme de 45 ans a été condamné en décembre dernier à 30 ans de réclusion criminelle pour l'enlèvement et la séquestration suivis de mort et le viol d'Elodie Kulik en janvier 2002.

La chambre d'instruction de la cour d'appel d'Amiens justifie sa décision par la volonté d'"éviter des pressions sur les témoins" et d'éviter que Willy Bardon ne se soustraie "par quelconque moyen à la justice".

Depuis son incarcération le 12 décembre 2019 à la maison d'arrêt de Lille, Willy Bardon est placé à l'isolement. Il a fait appel de sa condamnation à 30 ans de réclusion criminelle par les assises de la Somme. Ses avocats demandent le dépaysement de ce nouveau procès.