Violences urbaines : la question de l'autorité parentale, un serpent de mer ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Violences urbaines : la question de l'autorité parentale, un serpent de mer ? -
Violences urbaines : la question de l'autorité parentale, un serpent de mer ? Violences urbaines : la question de l'autorité parentale, un serpent de mer ? - (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - L. Roudaut
France Télévisions
Avec les émeutes survenues en France ces dernières semaines, et notamment commises par des mineurs, la question de la responsabilité des parents est revenue sur la table. Certains souhaitent les sanctionner. Un débat qui réapparaît régulièrement depuis plusieurs décennies.

L'idée de priver d'allocations familiales les parents d'enfants émeutiers fait débat en France depuis de nombreuses années. En 1993, après de violentes manifestations, Simone Veil, alors ministre de la Santé et des Affaires sociales, s'y était opposée, évoquant des mesures "plus ou moins arbitraires". Une nouvelle loi soutenue par Nicolas Sarkozy avait été adoptée au Parlement en 2010. Le texte permettait de suspendre les allocations familiales en cas d'absentéisme scolaire.

Un député PS prône la création d'une "école des parents"

François Hollande l'avait abrogé trois ans plus tard. Après les émeutes survenues ces dernières semaines en France, Éric Ciotti, président des Républicains, fait partie de ceux qui ont réclamé le retour de cette mesure. Philippe Brun, député PS de l'Eure, propose quant à lui la création d'une "école des parents [...], qu'on mette en place des stages pour l'accompagnement de la parentalité pour les parents qui sont défaillants".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.