Emeutes : la circulation des bus et tramways autorisée jusqu'à 22 heures en France mardi soir, au lieu de 21 heures

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, avait demandé vendredi l'arrêt de la circulation des bus et tramways après 21 heures, à cause des violences urbaines.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Un bus dans le centre-ville de Lyon, le 25 mai 2023. (ANTOINE BOUREAU / HANS LUCAS / AFP)

Les bus et tramways pourront circuler jusqu'à 22 heures mardi 4 juillet, a annoncé le ministre délégué chargé des Transports, Clément Beaune, sur Twitter. "Reconnaissance et soutien aux agents de nos services publics, à tous ceux qui les protègent", a ajouté le ministre sur le réseau social.

>> Violences après la mort de Nahel : suivez les dernières informations dans notre direct 

Après une troisième nuit de violences urbaines en réaction à la mort de Nahel à Nanterre (Hauts-de-Seine), le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, avait demandé vendredi aux préfets d'arrêter la circulation des bus et tramways après 21 heures dans toute la France. Avant même cette annonce, Ile-de-France Mobilités (IDFM) avait annoncé la fin des services de bus et tramways dans la région à 21 heures tous les soirs "jusqu'à nouvel ordre".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.