Cet article date de plus de quatre ans.

Un an après... l'affaire Adama Traoré

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
un an après
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Dans la nuit du 19 au 20 juillet 2016, Adama Traoré est mort lors de son arrestation, déclenchant plusieurs nuits de violences. Sa famille est persuadée qu'il s'agit d'une bavure policière et appelle à une marche samedi 22 juillet.

Nuit de violences à Beaumont-sur-Oise (Oise). Le 19 juillet 2016, des échauffourées éclatent après le décès d'un jeune homme lors de son interpellation. Cinq gendarmes sont blessés. Le 20 juillet, la bavure policière est écartée. L’autopsie révèle qu'Adama Traoré souffrait d'une infection très grave. Ces résultats ne convainquent pas ses proches.

Deux frères condamnés

Le 22 juillet, plus de 2 000 personnes défilent en hommage à Adama Traoré. Le 2 août, la famille porte plainte pour violences volontaires. Le 17 novembre, des heurts éclatent à nouveau. Deux frères de la victime sont interpellés. Le 15 décembre, ils sont condamnés à huit et six mois de prison ferme. Un an après, la famille d'Adama Traoré reste convaincue qu'il s'agit d'une bavure policière. Une dernière expertise conclut que le jeune homme n'était pas malade. Officiellement, les causes de son décès sont toujours inconnues.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.