Rassemblement en mémoire d'Adama Traoré : "C’est aussi la place des élus d’y être", estime Clémence Guetté (LFI)

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 9 min
Interdiction de la marche pour Adama Traoré : « C’est aussi la place d’élus d’y être », estime Clémence Guetté (LFI)
Article rédigé par France 2 - G. Daret
France Télévisions
Clémence Guetté, députée LFI et vice-présidente du groupe LFI-NUPES à l’Assemblée nationale, était l’invitée des "4 Vérités" de France 2, lundi 10 juillet.

Plusieurs députés de La France insoumise (LFI) étaient présents à la manifestation de soutien à Adama Traoré, qui a eu lieu samedi 8 juillet. Mais la manifestation était interdite. "C’est une erreur d’avoir interdit cette manifestation, qui se passe depuis 6 ans, depuis la mort d’Adama Traoré, qui est une manifestation en hommage, où sa famille demande justice et vérité", explique Clémence Guetté, députée LFI et vice-présidente du groupe LFI-NUPES à l’Assemblée nationale, invitée des "4 Vérités" de France 2, lundi 10 juillet. "Vu le contexte, vu la mort de Nahel il y a maintenant deux semaines, une manifestation sur les questions des violences policières est indispensable. C’est aussi la place des élus d’y être", ajoute-t-elle.

"Le pouvoir en place confond l’arc républicain et le fait d’être d’accord avec eux"

Les députés LFI, notamment, ont fortement été critiqués pour leur participation à cette manifestation. "Le pouvoir en place confond l’arc républicain et le fait d’être d’accord avec eux, ça, c’est extrêmement grave", estime Clémence Guetté. Une nouvelle mobilisation devrait avoir lieu, samedi 15 juillet. Si elle est interdite, les élus LFI s’y rendront-ils quand même ? "Oui, nous nous y rendrons", précise-t-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.