Mort d'Adama Traoré : une nouvelle expertise médicale va être ordonnée par les juges

L'enquête a jusque-là attribué la mort du jeune homme à son état de santé antérieur, ce que conteste la famille qui accuse les gendarmes qui l'ont interpellé.

Une marche pour réclamer \"justice pour Adama\" Traoré, mort lors de son interpellation par les gendarmes dans le Val-d\'Oise en 2016.
Une marche pour réclamer "justice pour Adama" Traoré, mort lors de son interpellation par les gendarmes dans le Val-d'Oise en 2016. (BERTRAND GUAY / AFP)

Les juges d'instruction chargés de l'enquête sur la mort d'Adama Traoré vont ordonner une nouvelle expertise médicale, a appris franceinfo de source proche de sa famille mercredi 10 avril. 

Le jeune homme était décédé le jour de ses 24 ans lors de son interpellation en juillet 2016 dans le Val-d'Oise. Jusqu'ici les conclusions de l'enquête attribuaient sa mort à son état de santé antérieur. Mais depuis le début de l'affaire, qui avait provoqué cinq nuits de violences dans le Val-d'Oise, les proches d'Adama Traoré ont toujours dénoncé une interpellation violente, accusant aussi les gendarmes de ne pas avoir porté secours au jeune homme, laissé menotté jusqu'à l'arrivée des pompiers. La famille a d'ailleurs fait réaliser un rapport médical qui contredit les conclusions de l'enquête. Débuat avril, la soeur d'Adama Traoré affirmait sur franceinfo avoir "tous les éléments pour une mise en examen des gendarmes et pour arriver à un procès".

Le 19 juillet 2016, la mort d'Adama Traoré avait été constatée dans la caserne des gendarmes de Persan, près de deux heures après son arrestation dans sa ville de Beaumont-sur-Oise (Val-d'Oise) au terme d'une course-poursuite.