Mort d'Adama Traoré : les rapports des secours manquent au dossier, selon l'avocat

Me Yassine Bouzrou dénonce l'absence des rapports du Smur et des pompiers dans le dossier. Mais ces documents sont "en train d'être recueillis ou font l'objet des investigations en cours", répond toutefois le procureur de la République.

Des manifestants défilent à Beaumontsu-Oise (Val d\'Oise), le 23 juillet 2016, après la mort d\'Adama Traoré.
Des manifestants défilent à Beaumontsu-Oise (Val d'Oise), le 23 juillet 2016, après la mort d'Adama Traoré. (CITIZENSIDE / AFP)

Les rapports des secours intervenus auprès d'Adama Traoré, mort lors de son interpellation dans le Val-d'Oise, n'ont pas été versés au dossier, dénonce l'avocat de ses proches, mercredi 3 août. Selon Yassine Bouzrou, le rapport du Smur et celui des pompiers manquent toujours à l'appel, près de deux semaines après le drame, comme l'a indiqué le site Mediapart.

Ces documents sont "en train d'être recueillis", répond le procureur

L'absence des rapports "des premières personnes ayant porté les secours" au jeune homme a ensuite eu des "conséquences importantes sur les rapports d'autopsie", assure l'avocat. "Entre l'interpellation d'Adama Traoré à 17h45 et le constat de son décès à 19h05, nous n'avons aucun témoignage autre que ceux des gendarmes pour savoir ce qui s'est passé." Yassine Bouzrou pourrait demander une enquête pour "dissimulation de preuve", d'autant que l'expertise de la voiture de gendarmerie dans laquelle le jeune homme a été transporté ne figure pas non plus au dossier.

>> ENQUÊTE FRANCETV INFO. Le récit de l'arrestation d'Adama Traoré, mort dans une gendarmerie du Val-d'Oise le 19 juillet

"Si ces documents ne sont pas actuellement dans le dossier, c'est parce qu'ils sont en train d'être recueillis ou font l'objet des investigations en cours dans le cadre de la commission rogatoire", précise toutefois le procureur de la République de Pontoise, Yves Jannier, interrogé par l'AFP. Le parquet a confié deux enquêtes parallèles, à la section de recherches de Versailles (gendarmerie) et l'Inspection générale de la gendarmerie.