Sécurité routière : 700 piétons et cyclistes sont morts en 2014

Les piétons et les vélos représentent à eux seuls 27% des blessés graves de la route.

France 3

Le taux de mortalité sur les routes est reparti à la hausse en France, en 2014. Il y a eu 3,5% de tués en plus l'année dernière, par rapport à 2013, selon les chiffres de la Sécurité routière, publiés ce jeudi 28 mai.
La hausse des comportements dangereux et le manque de négligence des automobilistes viennent expliquer ces mauvais chiffres. Wilfried Ryo en a fait les frais. L'homme s'est fait renverser il y a un an et demi alors qu'il traversait la rue avec sa fille : "J'attendais que la voiture nous laisse passer et apparemment j'aurais été percuté par un scooter qui remontait la file", explique-t-il au micro de France 3.

"Il y a des conséquences"

Plongé dans un coma artificiel, cet informaticien a dû réapprendre les gestes les plus simples. "Même un accident qui paraît anodin, il y a des conséquences derrière et pas que pour la personne, mais aussi pour ses proches", prévient-il.

Au total, les piétons et les vélos représentent à eux seuls 27% des blessés graves de la route. Toutefois, le comportement des piétons est également pointé du doigt. "De plus en plus d'entre eux marchent avec un téléphone à la main", constate le délégué interministériel à la sécurité routière, Emmanuel Barbe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un panneau de limitation de vitesse, sur une route d\'Alsace, le 10 août 2014.
Un panneau de limitation de vitesse, sur une route d'Alsace, le 10 août 2014. (MAXPPP)