Un an après la disparition du MH370, le doute persiste

Le 8 mars 2014, l'avion MH370 censé relier Kuala Lumpur à Pékin disparaissait en plein vol. Un an plus tard, le mystère reste entier.

FRANCE 3

Il y a un an, Kelly Wen a perdu la trace de son mari. "Cette année a été très difficile. Je vis une torture. J'espère que l'avion va réapparaitre bientôt et mon mari aussi." Le 8 mars 2014, l'avion MH370 censé relier Kuala Lumpur à Pékin disparaissait en plein vol. Un an plus tard, le mystère reste entier.

Le dernier contrôle avait été établi avec la tour de contrôle à 1h21 du matin. Une minute plus tard, le transpondeur est désactivé. Et l'appareil change de trajectoire pendant six heures. "On a du mal à imaginer comment cela peut s'expliquer en dehors d'une action à bord de l'avion", explique Rémi Jouty, directeur du bureau enquête et analyse, au micro de France 3. Et malgré les recherches les plus couteuses de l'histoire de la navigation aérienne, le doute persiste.

"Il y a des tas de gens qui n'ont pas parlé", témoigne Ghyslain Wattrelos, mari et père de disparus français. Pour lui la situation est anormale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une fillette passe devant un mur d\'avions en papier créé en hommage aux disparus du vol MH370, le 15 juin 2014 à Kuala Lumpur (Malaisie).
Une fillette passe devant un mur d'avions en papier créé en hommage aux disparus du vol MH370, le 15 juin 2014 à Kuala Lumpur (Malaisie). (MOHD FIRDAUS / NURPHOTO / AFP)