Germanwings, une compagnie à l'excellente réputation

La filiale low cost de la compagnie allemande Lufthansa a été créée en 2002. En 2015, Germanwings était en lice dans la catégorie meilleure compagnie low cost aux Air Transport News Awards, récompenses décernées par le magazine spécialisé "Air Transport News".

Un bandeau de la compagnie low cost Germanwings, filiale de la compagnie allemande Lufthansa, le 29 août 2014, à l\'aéroport de Berlin-Tegel (Allemagne).
Un bandeau de la compagnie low cost Germanwings, filiale de la compagnie allemande Lufthansa, le 29 août 2014, à l'aéroport de Berlin-Tegel (Allemagne). (STEPHANIE PILICK / DPA / AFP)

Un Airbus A320 de la compagnie s'est écrasé, mardi 24 mars, dans les Alpes, entre Digne-les-Bains et Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence), mardi 24 mars, avec à son bord 144 passagers, quatre stewards et deux pilotes, a-t-on appris auprès de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) et de la gendarmerie.

>> Crash de l'A320 s'est crashé dans les Alpes : suivez la situation en direct

Germanwings est une filiale de la compagnie allemande Lufthansa qui a été créée en 2002. Cela fait d'elle l'une des plus vieilles compagnie low cost en Europe. 

Tous les spécialistes interrogés par différents médias, sur RTL, Europe 1 ou LCI, s'accordent à dire que Germanwings a excellente réputation. Christophe Naudin, spécialiste aéronautique interrogé par LCI, rappelle que la compagnie est conforme au règlement européen. Et que la maintenance des appareils de la compagnie est normalement fiable car la Lufthansa est connue pour un suivi rigoureux de ses avions.

Parmi les meilleures compagnies low cost

En 2015, Germanwings était en lice dans la catégorie meilleure compagnie low cost aux Air Transport News Awards, des récompenses décernées par le magazine spécialisé Air Transport News. La compagnie espagnole Vueling a remporté le prix devant AirAsia, EasyJet, Germanwings et Ryanair. Les critères examinés étaient le rapport qualité-prix, la qualité du service, les performances financières, l'innovation ou encore la responsabilité sociale.

En 2013, le site spécialisé air-journal.fr rapportait que la compagnie remplaçait "déjà progressivement sa maison-mère sur tous les vols courts et moyen-courriers hors des aéroports de Francfort et Munich".