Cet article date de plus de trois ans.

Déraillement du TGV Est en 2015 : la SNCF mise en examen pour "blessures et homicides involontaires" par imprudence

La SNCF a été mise en examen, jeudi, dans l'enquête sur le déraillement d'une rame du TGV Est qui a fait 11 morts en novembre 2015.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des opérations de secours sur la rame d'essai accidentée à Eckwersheim, le 15 novembre 2015. (MAXPPP)

La SNCF a été mise en examen dans l'enquête sur l'accident de train à Eckwersheim, dans le Bas-Rhin en novembre 2015 pour "blessures et homicides involontaires par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement", a appris franceinfo de source judiciaire, jeudi 21 décembre. Onze personnes avaient été tuées dans cet accident qui s'était produit pendant un trajet d'essai.

Systra a également été mis en examen mardi

La société Systra, filiale de la SNCF, a été mise en examen, mardi, pour "blessures et homicides involontaires par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement" dans la même affaire.

Le rapport définitif des experts judiciaires sur l'accident d'une rame d'essai du TGV, rendu en novembre, a accablé la SNCF et sa filiale Systra. La SNCF était convoquée, mercredi, par le juge chargé de l'enquête.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Déraillement d'un TGV en Alsace

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.