Les médecins de la Lufthansa avaient recommandé un suivi psychologique du copilote de l'A320

Cette recommandation avait été effectuée "malgré l'aptitude à voler" accordée à Andreas Lubitz, indique le quotidien allemand "Bild".

Andreas Lubitz, copilote de l\'Airbus A320 de Germanwings, en train de courir, à Hambourg (Allemagne), le 13 septembre 2009.
Andreas Lubitz, copilote de l'Airbus A320 de Germanwings, en train de courir, à Hambourg (Allemagne), le 13 septembre 2009. ( ANTON GOLUBEV / REUTERSUN )

Nouvelle révélation embarrassante pour la Lufthansa dans l'affaire du crash de l'A320. Selon l'édition dominicale du quotidien allemand Bild, les médecins de la compagnie aérienne avaient recommandé un suivi psychologique après la dépression du copilote Andreas Lubitz, soupçonné d'avoir volontairement provoqué le crash de l'avion de Germanwings dans les Alpes françaises.

La Lufthansa refuse de commenter

L'Autorité allemande de supervision du transport aérien a fait cette découverte en parcourant un dossier de la Lufthansa, maison mère de Germanwings, concernant Lubitz. Les médecins de la compagnie aérienne y ont écrit "que Lubitz devait continuer à être suivi psychologiquement, malgré l'aptitude à voler accordée" par un expert indépendant, après sa grave dépression, explique le journal.

Bild ne précise pas en revanche si Lubitz a effectivement bénéficié d'un suivi psychologique après avoir repris sa formation de pilote. Interrogé par le journal, un porte-parole de Lufthansa a refusé de s'exprimer sur le sujet, pour "ne pas perturber l'enquête" en cours en Allemagne.