Crash de la Germanwings : un acte prémédité ?

Les enquêteurs continuent de s'interroger sur les circonstances du crash de l'A320 et le rôle du copilote Andreas Lubitz dans la mort des 149 personnes à bord.

L'enquête se poursuit sur la personnalité d'Andreas Lubitz, le copilote de l'avion de la Germanwings qui s'est écrasé dans les Alpes. "Si l'acte a été prémédité, pourquoi Andreas Lubitz a-t-il choisi ce moment précis pour entraîner l'avion contre la montagne ? Comment pouvait-il prévoir que le pilote s'absente quelques instants du cockpit, le laissant ainsi seul aux commandes ? Comment pouvait-il savoir que l'avion approcherait à ce moment précis d'une zone au sud des Alpes françaises qu'il connaissait bien ?" rapporte Amaury Guibert, journaliste de France 2 en direct de Berlin.

Déjà seul aux commandes

"Un élément troublant interroge : Andreas Lubitz a effectué le même vol à l'aller entre Düsseldorf et Barcelone. Un des passagers de ce vol a témoigné dans le quotidien allemand Bild qu'Andreas Lubitz s'était déjà trouvé seul aux commandes car le pilote avait déjà dû s'absenter du cockpit. Il n'avait alors rien tenté", conclut Amaury Guibert.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le copilote allemand de Germanwings, Andreas Lubitz, lors d\'une course d\'endurance à Hambourg, en 2009.
Le copilote allemand de Germanwings, Andreas Lubitz, lors d'une course d'endurance à Hambourg, en 2009. (FOTO TEAM MUELLER / AFP)