Crash de l'A320 : le profil psychologique d'Andreas Lubitz

En duplex de Lyon, le docteur en psychopathologie Hélène Romano revient sur le profil d'Andreas Lubitz.

FRANCE 2

Les révélations sur les antécédents médicaux du copilote de l'A320 de la Germanwings interpellent. Andreas Lubitz disposait d'un arrêt maladie pour le jour du crash, mais l'avait caché à son employeur. "Si ce copilote trouvait injuste d'être arrêté avec cette volonté de continuer à piloter, cet arrêt pouvait signifier l'inaptitude et l'inaptitude à ce moment-là, une mort professionnelle. Il n’a pas voulu être tué professionnellement, il a préféré se tuer en prenant en otage des passagers", explique le docteur Hélène Romano.

"Un homicide de masse"

"On entend beaucoup le terme de suicide, je pense qu'il faut aussi évoluer par rapport aux éléments qu'on a. C'est davantage un homicide de masse d'une personne qui a voulu mettre en scène de façon extrêmement impressionnante, dramatique, sa mort pour ne pas perdre la possibilité de voler", détaille le docteur en psychopathologie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le copilote de Lufthansa Andreas Lubitz devant le Golden Gate Bridge (Californie), lors d\'un voyage aux Etats-Unis.
Le copilote de Lufthansa Andreas Lubitz devant le Golden Gate Bridge (Californie), lors d'un voyage aux Etats-Unis. ( REX / SIPA )