Crash de l'A320 : Andreas Lubitz a-t-il volontairement choisi les Alpes-de-Haute-Provence ?

En direct de la Seyne-les-Alpes, Ambroise Bouleis fait un point sur l'enquête sur le crash de l'A320 de la Germanwings

FRANCE 2
L'enquête avance sur le crash de l'A320 de la Germanwings. Le copilote, Andreas Lubitz, connaissait la région. "Il est décrit comme un passionné des Alpes. Il se serait rendu régulièrement dans les Alpes-de-Haute-Provence pour des vols de loisir, notamment à l'aérodrome de Sisteron où un pilote affirme qu'il se souvient de la famille Lubitz", rapporte Ambroise Bouleis. Ce passé éveille de nouvelles questions, a-t-il fait volontairement tomber l'avion dans cette région ?

Objectif : retrouver la seconde boîte noire

Sur le site, les enquêteurs poursuivent leurs recherches. "C'est une soixantaine d'enquêteurs qui se relayent sur la zone de l'accident, à la recherche d'abord de la seconde boîte noire qui n'a toujours pas été retrouvée, celle qui contient les données de vol et puis, il faut aussi rassembler les corps des victimes. Une opération qui pourrait prendre plusieurs semaines", conclut le journaliste de France 2, en direct de la Seyne-les-Alpes.
 
Le JT
Les autres sujets du JT
Après le crash de l\'A320 de Germanwings, l\'Agence européenne de la sécurité aérienne recommande la présence de deux personnes en permanence dans le cockpit d\'un avion de ligne.
Après le crash de l'A320 de Germanwings, l'Agence européenne de la sécurité aérienne recommande la présence de deux personnes en permanence dans le cockpit d'un avion de ligne. (DANIEL REINHARDT / DPA / AFP)