Crash d'un A400M : les deux boîtes noires retrouvées

Les enregistreurs de vol pourraient s'avérer décisifs pour déterminer la cause de l'accident. 

Un Airbus A400M atterrit à l\'aéroport de schoenefeld, près de Berlin (Allemagne), le 11 septembre 2012.
Un Airbus A400M atterrit à l'aéroport de schoenefeld, près de Berlin (Allemagne), le 11 septembre 2012. (JOHANNES EISELE / AFP)

La découverte pourrait aider à comprendre les circonstances de l'accident, encore inexpliqué. Les autorités espagnoles ont annoncé avoir retrouvé, dimanche 10 mai, les deux boîtes noires de l'Airbus A400M qui s'est écrasé près de l'aéroport de Séville en Espagne, faisant quatre morts parmi les six passagers. "Elles ont été données au juge d'instruction responsable de l'enquête judiciaire", a indiqué le ministère des Travaux publics dans un communiqué.

Une enquête qui "prendra le temps qu'il faudra"

Les enregistrements, des données audio et des données de vol, pourraient s'avérer décisifs pour déterminer la cause du crash de l'avion de transport militaire, qui a décidé l'Allemagne, la Grande-Bretagne et la Turquie à immobiliser temporairement leurs Airbus A400M.

Les ministres français et espagnol de la Défense ont affiché, dimanche, leur soutien au groupe aéronautique européen Airbus, appelant à "ne pas tirer de conclusions hâtives""On ne saurait bâcler une enquête d'une telle importance, elle prendra le temps qu'il faudra", a ajouté le ministre espagnol, Pedro Morenés.