La veuve de l'homme tué par un policier ivre se confie

Dans la nuit de mercredi à jeudi, un homme a été tué, percuté par une voiture. Le conducteur, qui roulait ivre est membre de la police judiciaire du 93. 

FRANCE 2

Yasin Benarka avait 40 ans, était livreur de pain, et avait trois enfants. L'homme a été tué accidentellement par un policier de la police judiciaire du 93 (Seine-Saint-Denis) dans la nuit de mercredi à jeudi. Alors qu'il n'était pas en service, le policier accompagné d'un collège roulait ivre , 2,13 grammes d'alcool par litre de sang. Une dose bien supérieure à la limite autorisée. L'alcoolémie au volant devenant un délit à partir de 0,8 gramme. 

Sanctions pénales ?

Lila, son épouse, prostrée dans son appartement, s'est exprimée pour le 13 heures de France 2, mais a souhaité garder l'anonymat.

"Les policiers sont là pour nous protéger surtout, pas prendre la vie d'une personne. C'est cela qui me choque surtout", confie-t-elle. Choquée, la famille de la victime a choisi de porter plainte. Le policier, simplement suspendu pour l'instant par l'IGPN, encourt cinq à dix ans de prison au pénal.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers devant l\'église Saint-Cyr-Sainte-Juliette, à Villejuif (Val-de-Marne), le 26 avril 2015.
Des policiers devant l'église Saint-Cyr-Sainte-Juliette, à Villejuif (Val-de-Marne), le 26 avril 2015. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)