Accident mortel à Paris : le policier au volant avait 2,13 grammes d'alcool dans le sang

Ce policier a été placé en garde à vue, tandis qu'un collègue, assis sur le siège passager, a été entendu comme témoin.

Le boulevard Sébastopol, dans le centre de Paris, après l\'accident mortel impliquant deux policiers, le 28 mai 2015.
Le boulevard Sébastopol, dans le centre de Paris, après l'accident mortel impliquant deux policiers, le 28 mai 2015. (MATTHIEU ALEXANDRE / AFP)

C'est plus de quatre fois le taux légal. Le policier au volant de la voiture qui a percuté mortellement une personne, jeudi 28 mai à Paris, présentait une alcoolémie de 2,13 grammes d'alcool par litre de sang. C'est aussi près de trois fois le taux à partir duquel l'alcoolémie au volant devient un délit (0,8 gramme).

Deux policiers ivres, qui n'étaient pas en service et rentraient d'une soirée à bord d'un véhicule banalisé, ont percuté une camionnette jeudi à l'aube, dans le centre de Paris. Le conducteur, un livreur de pain de 40 ans, est mort sur le coup. Peu de temps après, les fonctionnaires ont été suspendus par le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.

Les policiers "tenaient à peine debout" 

Le chauffard un brigadier-chef, a été placé en garde à vue. Tandis que son collègue, un lieutenant, assis sur le siège passager, était entendu comme témoin par les enquêteurs. L'un des deux hommes était d'astreinte, ce qui explique l'utilisation d'un véhicule de service.

Dès jeudi matin, des sources policières ont déclaré que les deux fonctionnaires, tous deux considérés comme de bons éléments, étaient "manifestement dans les vapeurs de l'alcool" et "tenaient à peine debout". Le brigadier-chef, bien noté, était sur le point d'être muté dans la région de Bordeaux.