Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Catastrophe de Brétigny : un rapport accable la SNCF

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le comité d'hygiène de la SNCF dénonce dans un rapport la baisse d'effectif dans l'entretien et la surveillance du réseau ferroviaire. La direction évoque un travail approximatif.

Le 12 juillet 2013, le déraillement du Paris-Limoges en gare de Brétigny-sur-Orge fait sept morts et une trentaine de blessés. Un rapport met pour la première fois en cause le manque d'effectif, notamment les agents chargés de contrôler la voie. A Brétigny, ils étaient seize en 2000, quand ils ne sont que huit en 2012. "On n'a pas eu les moyens réels en ce qui concerne les effectifs, les conditions de travail, le matériel pour travailler dans de bonnes conditions", assure ainsi un expert CHSCT au micro de France 2.

La direction ne fait quant à elle aucun lien entre l'accident et le manque de moyens humains, rappelant que les nouvelles techniques nécessitent moins d'hommes sur le terrain.

L'éclisse jugée défectueuse dès 2011

Le rapport souligne aussi que l'éclisse en cause dans l'accident avait été jugée défectueuse dès 2011. Elle devait être changée en 2016, sans doute un peu tard selon les experts dans une zone dense où les trains passent à grande vitesse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Accident de train à Brétigny

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.