Les clients d'un bar maîtrisent un braqueur près de Nantes

Deux hommes armés de pistolets d'alarme ont tenté de braquer un bar-tabac de Rezé, près de Nantes. Plusieurs personnes se sont interposées et sont parvenues à arrêter l'un des malfaiteurs.

Le bar tabac Le Relax, à Rezé (Loire-Atlantique).
Le bar tabac Le Relax, à Rezé (Loire-Atlantique). (MAXPPP)

Le subterfuge n'a pas fonctionné. Armés de simples pistolets d'alarme, deux malfaiteurs ont tenté de braquer un bar-tabac, dimanche 15 septembre à Rezé (Loire-Atlantique), dans la banlieue de Nantes. A 13h30, ils ont pénétré dans Le Relax, cagoulés. 

L'un s'est mis debout sur le comptoir, l'autre est resté près de l'entrée. Ils ont tiré à plusieurs reprises en l'air, en criant qu'il s'agissait d'un hold-up, provoquant la panique des clients. Mais un client n'a, lui, pas paniqué : il a identifié les pistolets utilisés par les braqueurs comme étant des armes de défense.

"Ils ont défendu leur chez eux, c'est tout"

"C'était un ancien militaire : au bruit, il a tout de suite entendu que c'était une arme fictive", a raconté un client, qui était sur place. "Il a dit : 'c'est du pipeau, faut réagir'. Les personnes qui étaient au bar, les clients habitués, ont réagi", a ajouté ce témoin soulignant le "sang-froid" de ceux qui sont intervenus.

Un premier malfaiteur, un homme de 29 ans, a été maîtrisé par au moins trois clients dans le bar. Il a été remis à la police. Le second braqueur a pris la fuite. Un suspect a été interpellé dans la soirée, mais il nie toujours les faits.

"Les personnes qui étaient là ont réagi tout de suite, même pas pour nous parce qu'ils ne nous connaissent pas, ça ne fait qu'un mois qu'on est là, a de son côté témoigné le patron du bar. Ils ont fait ça simplement parce que c'est leur quartier, c'est leur ville et ils en ont marre d'être 'emmerdés' et, pour ça, ils ont défendu leur chez eux, c'est tout."