18 millions détournés dans une escroquerie aux chèques volés

Plus d'une dizaine de personnes sont mises en examen à Lille après la découverte d'un vaste réseau de détournement de chèques volés. Le préjudice est évalué à ce stade de l'enquête à environ 18 millions d'euros.

(Maxppp)

Des "petites
mains" volaient des courriers dans les sacoches des facteurs, en particulier
sur le parvis de la Défense, siège de nombreuses entreprises, de compagnies
d'assurance et d'organismes sociaux. Dans ces enveloppes, des chèques dont ils
modifiaient les ordres.

Pour encaisser les chèques ainsi récupérés, les
malfaiteurs rajoutaient simplement des lettres ou des mots à leur libellé et
créaient ensuite des entreprises fictives portant le nouveau nom. Le nom d'une
entreprise pouvait être transformé en rajoutant seulement la mention
".BAT" ou ".Pro".

Parmi les détournements : une lettre de change d'un montant d'un million d'euros

Et le bilan financier de ces
détournements s'est avéré fructueux : Le montant des
chèques détournés a varié de 5.000 à 60.000 euros, a indiqué le patron de la PJ
de Rouen, Philippe Ménard. L'escroquerie a aussi porté sur
une lettre de change d'un million d'euros.

L'argent arrivait ensuite chez le
commanditaire, "régulièrement rétribué ", a souligné M. Ménard, selon
lequel une grande partie des 18 millions d'euros détournés, montant
"provisoire " de l'escroquerie à ce stade de
l'enquête, aurait été transférée au Pakistan.

Au total, 16 personnes
avaient été interpellées dans le cadre de cette affaire. Douze personnes, dont
dix ont été écrouées, sont poursuivies pour escroquerie,
vol, blanchiment, et abus de biens sociaux en bande organisée.