Etats-Unis : l'agriculture en ville

a revoir

Présenté parJulian Bugier

Diffusé le 18/09/2014Durée : 00h40

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Produire plus de légumes, avec moins d'eau, moins d'engrais et moins de terre est a priori une équation impossible, et pourtant. Aux Etats-Unis, l'agriculture est en train de vivre une révolution et c'est en ville qu'elle s'opère. Les serres urbaines fleurissent sur les toits de New York.

Une laitue qui pousse sur une colonne en plastique, des fraises qui n'ont plus besoin de terre, l'agriculture en pleine ville arrive bientôt dans vos assiettes.

On est arrivé en haut.

Nous sommes sur un toit de Washington. Ce chef cuisinier vient d'installer au-dessus de son restaurant une petite usine à fruits et légumes.

J'ai mélangé moi-même deux sortes de salades. Les racines poussent à l'intérieur, les feuilles à l'extérieur.

Ce système dernier cri s'appelle l'aéroponique. Les racines sont placées dans ces colonnes où coule l'eau, enrichies de nutriments. Les légumes poussent 3 fois plus vite qu'en pleine terre. Meilleur rendement, économie en surface, et une économie de 90 % d'eau. Coût de l'investissement pour ce restaurant : 60 O00 euros, rentabilisés en deux ans. La moitié des produits frais utilisés en cuisine proviennent du toit.

On a besoin de peu de technologie. Je fais de la meilleure qualité, j'économise de l'argent. Moins de main d'oeuvre, moins d'efforts, ça marche très bien.

Etape suivante: produire en qualité industrielle. Ce fabricant nous montre son nouveau prototype : une serre urbaine.

On a reçu 65 visites cette année. On va livrer 8 à 10 modèles dans les prochains mois. On ne peut pas répondre à toute la demande.

Ces salades qu'on n'a même pas besoin de laver ont-elles du goût.

Cela sent bon et a l'air bien croquant.

Nous les avons testées auprès d'Américains et de Français. Surprise : cela passe bien.

Elle a l'air de sortir du jardin.

Il y a un peu trop de vert, j'aime bien quand c'est un peu plus blanc.

C'est assez bon, cela a pas mal de goût.

Un supermarché new-yorkais a construit plusieurs serres sur les toits. Même système d'agriculture sans terre qui approvisionne seulement ce commerce.

C'est 3 fois moins cher à produire et on les vend 2 à 3 plus cher que les tomates normales.

Défi : trouver une solution pour les carottes et autres légumes qui poussent sous la terre. L'agriculture verticale et l'agriculture traditionnelle vont encore devoir cohabiter.

Le JT
Les autres sujets du JT