Enquête : en infiltration au sein de la scientologie

Publié
Durée de la vidéo : 6 min
Oeil du 20h Scientologie
OEIL SCIENTO Oeil du 20h Scientologie (JT 20H)
Article rédigé par L'Oeil du 20 heures
France Télévisions
Un phare de liberté, aux portes de Paris ! C’est ce que l’Eglise de Scientologie annonce vouloir devenir. En avril, à quelques mois des Jeux, le mouvement ouvrait son nouveau centre à 500 mètres à peine du Stade de France. Et ne cachait pas sa volonté de séduire de nouveaux adeptes. Mais alors que se passe-t-il derrière ces portes ? La scientologie a-t-elle pour ambition de s’étendre en France ?

Acheté 33 millions d’euros, grâce à des dons privés, ce nouveau siège a fait l’objet d’une bataille juridique. La mairie de St denis a tenté de s’y opposer, en vain. Pour pénétrer à l’intérieur, nous avons fait une demande de tournage officielle, qui nous a été refusée. 

Pour passer les portes de ce centre, je me suis infiltrée en caméra cachée pendant plusieurs semaines. Je me présente comme une trentenaire sans emploi à la recherche de sens dans sa vie. Tout de suite, une chargée d’inscription vient à ma rencontre et me prévient :

"Sachez qu’ici, les gens peuvent toujours venir quand ils veulent. C’est portes ouvertes tous les jours."

Chargée d'inscription à notre arrivée

La visite commence par la diffusion de dizaines de films pour nous présenter la scientologie. Une musique épique résonne et accompagne des propos qui encensent son fondateur : "si vous vous demandez quelle sorte d’homme a pu fonder la seule religion importante du XXe siècle, la réponse est simple : L. Ron Hubbard." 

A partir d’aujourd’hui, une bénévole est chargée de suivre mon parcours au sein de l’Eglise de Scientologie. 

Un test de personnalité sans détour

C’est elle qui me fait passer un test de personnalité. 200 questions, censées m’aider à cibler les points à améliorer dans ma vie. 

À l'idée d'une perte de dignité, êtes-vous perturbé(e) ? Vos échecs passés vous préoccupent-ils toujours ? Votre vie est-elle une lutte constante pour la survie ?

Exemples de questions posées pendant le test

Pour moi, la conclusion serait sans appel : je suis instable, déprimée, nerveuse. 

Ma chargée d'inscription tente de me rassurer immédiatement : "tu vois les points qui sont en bas ici, sont ceux qui réclament ton attention et sur lequel tu as besoin d’aide. (...) La bonne nouvelle c’est qu’il y a de la marge d’amélioration."

Pour améliorer ma vie, il faudrait d’après elle me libérer de mes traumatismes enfouis. Et ainsi, progresser vers la liberté totale grâce à des cours. 

De lourdes conséquences pour les anciens adeptes

Ce discours-là, c’est aussi ce raconte avoir connu ce jeune homme qui dit avoir passé une vingtaine d’années dans l’Eglise de scientologie. Il a beaucoup hésité avant d’accepter de nous parler. "J'ai toujours eu des doutes, nous confie-t-il. Vers mes 13 ans je suis passé par une phase où j'ai clairement hésité à quitter la scientologie."

Il dit avoir pris ses distances avec le mouvement dans le secret et en faire toujours partie officiellement. C’est la raison pour laquelle son témoignage est totalement anonyme. Il nous livre aujourd’hui ses craintes sur les conséquences de son départ car certains de ses proches font toujours partie de l’Eglise de scientologie. "Le simple fait de dire que vous n’êtes plus scientologue, c’est perçu comme une offense directe à la Sciento. Et de fait, la personne est étiquetée “personne suppressive”. C’est une personne dont le seul but est de détruire la civilisation.  et à partir de là, plus aucun scientologue ne peut avoir de contact avec elle."

 Interrogée sur les propos de cet ancien adepte, l’Eglise de Scientologie démend et affirme que seuls les membres au comportement toxique seraient concernés

“Déclarer une personne suppressive se fait très rarement. (...) Dans cette catégorie, un terroriste, un trafiquant de drogue, un mari violent, pourraient constituer autant d’exemples de personnes suppressives.”  

Eglise de scientologie

Le programme de Purification

En France, la Scientologie qui a un statut d’association, dit avoir entre 40 et 45 000 adeptes. Des chiffres impossibles à vérifier. Dans son rapport de 2021, la Miviludes s’inquiète d’une stratégie de reconquête, ciblant “des personnes fragiles, en souffrance, confrontées à des drames personnels ou à des questions existentielles. ”

Et justement, le discours tenu à des personnes en souffrance peut surprendre. Etre suivie par un psychiatre ou prendre un traitement antidrépresseur ne serait pas une prise en charge adaptée, selon ce bénévole du centre.

Durant l'un de nos cours, il affirme que "c’est juste le contraire de ce qu’on fait. Si la personne décide de faire de la psychiatrie c’est son choix. Mais si elle fait de la psychiatrie, elle ne pourra pas bénéficier de services de scientologie parce que c’est totalement incompatible. "

En scientologie, antidépresseurs, anesthésiants et même l'aspirine sont considérés comme des drogues qui nécessitent d’être purifiées. Notamment grâce à un programme : surnommé le Purif.

En scientologie, antidépresseurs, anesthésiants et même l'aspirine sont considérés comme des drogues qui nécessitent d’être purifiées

On me fait regarder un film de présentation. La voix off y affirme que “ce programme utilise des remèdes naturels. La seule méthode de ce genre pour éliminer les drogues et les toxines du corps." 

Pour un nouvel adepte de la scientologie, le Purif est un passage obligé. Avec une liste de 16 compléments alimentaires à prendre quotidiennement. De longues sessions de sauna font aussi, partie du programme. 

Interrogée, l’Eglise de Scientologie précise : 

“Le programme de purification est un rite religieux dont l’objectif n’est pas médical mais uniquement spirituel (...) et les personnes qui suivent ce programme consultent toujours un médecin qualifié pour s’assurer qu’elles sont en bonne santé.”

Eglise de Scientologie

Des adeptes incités à vendre des programmes coûteux

En comptant ce programme, en moins de deux semaines, ce sont pas moins de 7 formations qui m’ont été proposées, pour un coût total de 2500 euros. Et selon un ancien scientologue joint par téléphone, le personnel serait financièrement incité à vendre le plus de programme possible aux nouveaux adeptes.  

D'après lui, "il y a une pression permanente. En fait, la pression, elle émane du management international. Elle descend sur les cadres de l'organisation, qui eux-mêmes la font descendre sur les membres du personnel. La statistique, ça va déterminer votre paye aussi. C'est-à-dire que si votre statistique a beaucoup monté, vous allez avoir des points de bonus supplémentaires. Si elle a chuté, vous allez avoir des points en moins. Et après, la paye est calculée avec ce système de points."

Sur ce sujet aussi, l’Eglise de scientologie se justifie : 

“Ces contributions des scientologues constituent la principale ressource économique de l’Église. (...) La Scientologie n’a pas derrière elle des siècles d’accumulation de biens et de richesses comme d’autres religions.”

Eglise de Scientologie

Depuis la fin de mon infiltration au sein de l’église de scientologie, j’ai été recontactée à 16 reprises par téléphone ou par messages, pour m’inciter à poursuivre mon intégration au sein du mouvement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.