← Tous les résultats

Municipales

Résultats des élections municipales : Bisel

Résumé du premier tour

Les élections municipales se sont tenues à Bisel, où les citoyens étaient attendus ce 15 mars 2020. Les habitants ont été seulement 44,52 % à avoir glissé un bulletin de vote dans les urnes au moment des élections. L'épidémie du coronavirus a peut-être impacté ce chiffre. Au niveau du département du Haut-Rhin, le taux de participation à cette élection a baissé cette année (47,17 %), en comparaison avec la précédente (69,28 %).

Afin qu'un candidat soit en mesure de décrocher un siège au conseil municipal, il se doit d'emporter plus de 50 % des votes et au moins le quart des suffrages des inscrits.

1er tour des élections municipales 2020 à Bisel : quels sont les résultats ?

À Bisel (68), l'ensemble des sièges du conseil - soit 15 en tout - a donc déjà été attribué dès le premier tour des élections municipales 2020. Denis Groell a obtenu 94,81 % des voix et, ainsi, se retrouve en tête de ce premier tour. Mathieu Wira obtient l'adhésion de 92,74 % des votants. Les voix comptabilisées pour Jérémie Burgy et Gaël Lambalot (91,70 %) les propulsent en troisième position. Christine Eberhardt (91,19 %), Martine Mancassola (91,19 %), Edouard Riff (91,19 %), Sébastien Berger (90,67 %), Yannick Schweitzer (88,60 %), Cindy Barret-Dogan (88,08 %), Anne-Laure Graff (88,08 %), Marc Berger (87,04 %), Elisabeth Zeyer (86,52 %), Joseph Berbett (83,93 %) et Geoffrey Hertzog (82,90 %) remportent aussi leur place au conseil municipal avec un score élevé.

C'est désormais aux nouveaux membres du conseil municipal de choisir un maire parmi eux.

Résultats du premier tour - Bisel

Abstention : 55.48% Participation : 44.52%

Résultats détaillés du tour 1

  • Denis GROELL, 94.81%



    Denis GROELL

    94.81 %

    183 votes

  • Mathieu WIRA, 92.74%



    Mathieu WIRA

    92.74 %

    179 votes

  • Jérémie BURGY, 91.7%



    Jérémie BURGY

    91.7 %

    177 votes

  • Gaël LAMBALOT, 91.7%



    Gaël LAMBALOT

    91.7 %

    177 votes

  • Christine EBERHARDT, 91.19%



    Christine EBERHARDT

    91.19 %

    176 votes

  • Martine MANCASSOLA, 91.19%



    Martine MANCASSOLA

    91.19 %

    176 votes

  • Edouard RIFF, 91.19%



    Edouard RIFF

    91.19 %

    176 votes

  • Sébastien BERGER, 90.67%



    Sébastien BERGER

    90.67 %

    175 votes

  • Yannick SCHWEITZER, 88.6%



    Yannick SCHWEITZER

    88.6 %

    171 votes

  • Cindy BARRET-DOGAN, 88.08%



    Cindy BARRET-DOGAN

    88.08 %

    170 votes

  • Anne-Laure GRAFF, 88.08%



    Anne-Laure GRAFF

    88.08 %

    170 votes

  • Marc BERGER, 87.04%



    Marc BERGER

    87.04 %

    168 votes

  • Elisabeth ZEYER, 86.52%



    Elisabeth ZEYER

    86.52 %

    167 votes

  • Joseph BERBETT, 83.93%



    Joseph BERBETT

    83.93 %

    162 votes

  • Geoffrey HERTZOG, 82.9%



    Geoffrey HERTZOG

    82.9 %

    160 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Résultats affichés : 5 premiers

Détails de la participation

  • 575 habitants
  • 438 inscrits
  • Votants195 inscrits 44.52%
  • Abstentionnistes243 inscrits 55.48%
  • Votes blancs0 inscrits 0%

Article à la une des élections

CARTE. Elections sénatoriales : découvrez les résultats, département par département

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Bisel : le contexte politique des élections municipales

Le conseil municipal des communes françaises sera renouvelé à l'issue des élections des 15 mars et 22 mars 2020. Si vous vivez dans une commune dont le nombre d'habitants est en dessous de 1 000, notez que vous pourrez voter directement pour les candidats qui se sont officiellement fait connaître, le principe de la liste n'ayant pas cours dans cette situation.

Élections municipales 2020 à Bisel : les candidats

Pour le premier tour des Municipales 2020, les électeurs auront le choix entre les candidats qui suivent. Le maire actuel de Bisel, Joseph Berbett, est candidat à sa réélection. Cindy Barret-Dogan se porte elle aussi candidate. Les candidatures aussi annoncées sont celles de Marc Berger, Sébastien Berger, Jérémie Burgy, Christine Eberhardt, Anne-Laure Graff, Denis Groell, Geoffrey Hertzog, Gaël Lambalot, Martine Mancassola, Edouard Riff, Yannick Schweitzer, Mathieu Wira et Elisabeth Zeyer.

Il est nécessaire de rappeler que, pour être élus au premier tour, les candidats sont obligés de remporter une majorité absolue. Ils doivent également avoir rassemblé les votes d'au moins un quart des résidents inscrits sur les listes. S'il y a un second tour, les candidats doivent atteindre une majorité relative pour être élus et pouvoir prendre l'un des 15 sièges à pourvoir.

Municipales 2020 : quels sont les enjeux à Bisel ?

Les élections municipales 2020 se tiendront les 15 et 22 mars 2020, l'opportunité pour Bisel d'élire son nouveau conseil municipal. Plusieurs critères doivent être réunis pour participer à ces élections. Il faut être un électeur français ou un ressortissant de l'UE, habitant ou payant ses impôts dans la municipalité en question. Il faut également être majeur pour avoir le droit de vote.

Municipales : quelles étaient les tendances en 2014 ?

Dans le cadre des élections municipales, les communes de moins de 1000 habitants votent au scrutin plurinominal avec panachage. Par conséquent, les électeurs peuvent voter pour plusieurs membres à la fois et choisir des candidats de deux listes différentes.
C'est dès le soir du premier tour, le 23 mars 2014, que les citoyens de Bisel avaient nommé 15 membres du conseil municipal. Les Biselois s'étaient fiés à Denis Groell et Edouard Riff pour diriger leur ville. Ceux-ci étaient assistés par Yannick Schweitzer, Nathalie Colombe, Sébastien Berger, Christine Eberhardt mais aussi Martine Mancassola et Mathieu Wira.
Aux dernières élections, 295 personnes ont donné leur avis, pour 465 inscrits : on recense ainsi d'assez nombreux votants. À titre comparatif, en 2008, le taux de participation aux Municipales a pu atteindre 77,49 % : une forte baisse s'est donc fait ressentir.

La tendance était-elle identique à l'occasion des précédentes élections ?

2017 : c'est la date des dernières Présidentielles, tandis que les précédentes Municipales ont vu plusieurs types de scrutin entre-temps. En étudiant les scores de Bisel lors du premier tour des dernières Présidentielles, on constate qu'ils sont différents de ceux déclarés à l'échelle du pays.
Si Marine Le Pen (Front national) d'une part et François Fillon (Les Républicains) d'autre part ont respectivement obtenu 34,78 % et 28,99 % des suffrages au premier tour, Emmanuel Macron est derrière dans les votes avec 13,91 %. Durant le second tour, 53,49 % des résidents de Bisel ont voté pour Marine Le Pen. Ils ont été 335 Biselois à se déplacer pour le second tour, soit une participation de 72,67 %, contre 79,25 % en 2012. Cette baisse est différente de la variation observée dans le pays (on a en effet noté un écart de -5,8 points entre les deux Présidentielles).
Les élections européennes de 2019 ont été l'occasion pour Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) de se différencier avec un résultat de 37,84 %. La liste La République en Marche avec Renaissance a, quant à elle, emporté 15,14 % des voix.

Bisel : les informations clefs

Les 15 et 22 mars se déroulent les élections municipales dans le pays. C'est alors l'occasion la plus indiquée de se rendre compte de la condition socio-économique dans la commune de Bisel.

Bisel : comment est sa population ?

À Bisel, 544 personnes peuplent ce village du Haut-Rhin. Grâce à la Communauté de Communes Sundgau, qui offre une continuité entre les communes voisines, Bisel communique aisément avec Bettendorf, Liebsdorf ou Franken. La population est dans l'ensemble peu âgée (la majorité a entre 25 et 54 ans et 22,26 % ont entre 55 et 64 ans). La part de l'immigration s'avère peu importante à Bisel, avec 3,61 % des habitants.

Bisel : comment caractériser son niveau de vie ?

Le marché du travail est-il dynamique à Bisel ? La réponse à partir des statistiques qui suivent. 81,88 % des Biselois sont des employés et ouvriers. La ville enregistre un taux d'emploi de 47,54 %, recensant près de 258 actifs. La commune biseloise est impactée par le chômage (8 % de la population en âge de travailler). Une majeure partie des habitants en demande d'emploi sont des femmes.
Les habitants de Bisel gagnaient en moyenne 26 462 € par an en 2016 – contre environ 20 000 € de revenu fiscal médian pour la France en 2014. Les Biselois ont donc un niveau de vie plus élevé que la moyenne nationale.
Le niveau de vie d'une commune s'estime également en fonction du type de logement le plus occupé et du statut d'occupation le plus représenté. Plus de 2 % des Biselois sont locataires d'appartement non HLM de 3 pièces et moins de 2 % le sont d'un appartement non HLM de 4 pièces. Comparativement, les résidents s'avèrent moins de 20 % à être propriétaires d'une maison de 5 pièces et 54 % d'une maison de 6 pièces.

Peut-on considérer Bisel comme une commune où il fait bon vivre ?

Les infrastructures manquent un peu à Bisel pour satisfaire les besoins de ses habitants. Avec ses assez nombreuses familles (proportionnellement à sa population totale), la ville comptabilise 86 enfants de 0 à 15 ans. Pour eux, il y a 1 établissement scolaire.
Savoir à quel point un territoire est pollué apporte un renseignement important concernant la qualité de vie sur les lieux. Comment s'informer sur la qualité de l'eau ? Grâce à L'observatoire national de l'eau, vous noterez qu'à Bisel, l'eau se révèle conforme à 100 % sur deux plans : le plan microbiologique ​ et le plan physico-chimique.