SONDAGE. Elections régionales : le Front national l'emporterait en Paca et en Nord-Pas-de-Calais-Picardie

La droite pourrait, elle, gagner quatre régions, selon un sondage BVA pour la presse quotidienne régionale.

Marine Le Pen lors d\'un meeting pour les élections régionales à Ajaccio (Corse), le 28 novembre 2015.
Marine Le Pen lors d'un meeting pour les élections régionales à Ajaccio (Corse), le 28 novembre 2015. (PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP)

Le Front national poursuit sa progression, à une semaine du premier tour des élections régionales. Depuis les attentats, le parti atteint"des niveaux quasi-inédits"dans certains territoires, selon un sondage BVA pour la presse quotidienne régionale (PQR), dévoilé dimanche 29 novembre. Il est notamment donné gagnant en Provence-Alpes-Côte d'Azur ainsi qu'en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, où Marion Maréchal-Le Pen et Marine Le Pen creusent l'écart avec leurs adversaires en cas de triangulaires.

>> Découvrez ce que disent les sondages, région par région, à une semaine du premier tour

Le Front national progresse en outre en Normandie et en Bourgogne-Franche-Comté, où les résultats du second tour s'annoncent très serrés. En Normandie, la gauche, la droite et le FN sont à présent au coude-à-coude. En Bourgogne-Franche-Comté, la liste frontiste menée par Sophie Montel gagne cinq points par rapport au précédent sondage BVA et est désormais à égalité au second tour avec la droite. 

La montée du FN se confirme

Un sondage IFOP pour le Journal du Dimanche confirme lui aussi la montée du FN, qui se trouve au coude-à-coude avec la droite au premier tour, avec 28% des intentions de vote. Le parti de Marine Le Pen gagne deux points par rapport à la précédente enquête de l'IFOP, alors que la droite en perd trois. Les listes du PS et des radicaux de gauche, à la traîne, recueilleraient quant à elles 22% des voix.

Selon BVA, la droite, en tête dans sept régions lors d'une précédente enquête fin octobre, ne serait plus assurée de l'emporter que dans quatre régions. La gauche apparaît en mesure de conserver trois régions, mais son avance s'effrite dangereusement en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, où le socialiste Alain Rousset n'est plus qu'à deux points de son adversaire Virginie Calmels.