Régionales : qui sont les candidats qui s'affronteront dans votre région ?

Marine Le Pen a officialisé cette semaine sa candidature dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, où elle affrontera notamment Xavier Bertrand. Découvrez quels sont les candidats qui se présenteront dans votre région en décembre, dans la carte dressée par francetv info.

Le futur président de votre région figure probablement sur cette carte. Près de 60 têtes de liste ont d'ores et déjà été investies par leur parti* pour les élections du 6 et du 13 décembre prochain.

La plupart de ces candidats sont rompus à l'exercice électoral, et occupent déjà des mandats locaux ou nationaux : 24 sont maires, et 19 d'entre eux sont également députés.

Le PS investit des sortants, les Républicains choisissent des poids lourds

Le PS a fait le choix de la continuité en investissant six présidents de région sortants (Alain Rousset en Aquitaine, Jean-Jack Queyranne en Rhône-Alpes, Marie-Guite Dufay en Franche-Comté, François Bonneau dans le Centre et Nicolas Mayer-Rossignol en Haute-Normandie) et deux vice-présidents de région sortants (Pierre de Saintignon en Nord-Pas-de-Calais et Christophe Clergeau en Pays-de-la-Loire). 

Face à eux, les Républicains ont choisi des poids lourds de la scène politique nationale, comme Xavier Bertrand dans la grande région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Christian Estrosi en région Paca, ou Laurent Wauquiez dans la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes. 

Du côté du Front national, les ténors du parti mèneront bataille en région Paca (avec Marion Maréchal-Le Pen), en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine (Florian Philippot), en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées (Louis Aliot), en Ile-de-France (Wallerand de Saint-Just) et, évidemment, en Nord-Pas-de-Calais-Picardie (avec Marine Le Pen).

La parité aux oubliettes 

Si elle est obligatoire au sein des listes dans chaque région, la parité est loin d'être atteinte lorsque l'on se concentre sur les personnalités désignées pour mener le combat : sur 12 têtes de liste, les Républicains comme les socialistes ont choisi 10 hommes pour seulement deux femmes. Seul Europe Ecologie-Les Verts fait figure d'élève modèle, avec une égalité parfaite.

Quant à l'âge moyen de ces têtes de liste, il s'élève pour l'instant à 49,4 ans sur l'ensemble des partis. Une moyenne qui cache d'importantes disparités, puisque cette moyenne grimpe à 58 ans dans les rangs du PS, quand elle n'est que de 43 ans dans les rangs de Debout la France, le parti du souverainiste Nicolas Dupont-Aignan.

Ces chiffres pourraient toutefois encore évoluer dans les semaines à venir, puisque les partis politiques ont jusqu'à début novembre pour déposer officiellement les candidatures. Sollicités par francetv info, les responsables du Parti communiste n'étaient pas joignables dans l'immédiat.

* Ont été retenues les têtes de liste déjà investies par les partis politiques représentés à l'Assemblée nationale.