Elections régionales 2021 : ce qu'il faut savoir sur le scrutin en Ile-de-France

Valérie Pécresse, dont le nom circule toujours pour une éventuelle candidature à la présidentielle, semble en bonne position pour conserver la tête de la région.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, lors d'un déplacement à Nogent-sur-Marne le 8 avril 2021. (BERTRAND GUAY / POOL)

Qui va diriger la région la plus riche de France ? A l'approche du scrutin des élections régionales des 20 et 27 juin prochains, le suspense n'est pas encore au rendez-vous mais la présence de trois listes de gauche sur la ligne de départ peut rebattre les cartes au second tour du scrutin et donner de l'espoir à ce courant politique qui a perdu la région en 2015 après les 17 ans de règne du socialiste Jean-Paul Huchon. 

>> Retrouvez les résultats des régionales en Ile-de-France dès leur officialisation dimanche 20 juin

Qui est la présidente sortante ? 

Valérie Pécresse, 53 ans, est la présidente sortante de la région Ile-de-France, qu'elle avait arrachée à la gauche en 2015 au terme de dix-sept ans de gestion socialiste. Après avoir quitté Les Républicains en 2019, l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy a fondé le parti Libres!, qu'elle définit comme un mouvement de "droite gaulliste et sociale". Son nom revient par ailleurs régulièrement parmi les potentiels candidats de la droite à l'élection présidentielle de 2022.

Quelles sont les listes en présence ? 

Elles sont onze à concourir pour diriger le conseil régional. Bien que n'étant plus encartée LR, Valérie Pécresse (Libres!) est à la tête d'une liste d'union de la droite et du centre. Elle fait face à trois listes de gauche : celles d'Audrey Pulvar soutenue par le PS, de Clémentine Autain (LFI et PCF) et de Julien Bayou (Europe Ecologie-Les Verts). Jordan Bardella, le vice-président du Rassemblement national, est quant à lui le candidat du parti d'extrême droite.

>> Découvrez qui sont les candidats en Ile-de-France

Du côté de la majorité présidentielle, après de nombreuses hésitations chez LREM, c'est finalement Laurent Saint-Martin, député du Val-de-Marne et rapporteur général du budget, qui se présente. Nathalie Arthaud, la porte-parole du parti Lutte ouvrière, est aussi sur la ligne de départ, tout comme Victor Pailhac du parti Révolution écologique pour le vivant (REV), Fabiola Conti du parti européen Volt, Eric Berlingen de l'Union des démocrates musulmans de France (UMDF) et Lionel Brot , tête de liste de France démocratie directe. 

L'histoire qui agite la campagne

Il s'agit de la passe d'armes entre Valérie Pécresse et Jordan Bardella. Invitée de la matinale de franceinfo le 2 juin dernier, la présidente sortante de la région Ile-de-France a attaqué Jordan Bardella, son principal concurrent dans les sondages, par l'intermédiaire de différents membres du Rassemblement national. Et de citer Axel Loustau, "un ami de monsieur Dieudonné, qui est sorti de l'hémicycle du conseil régional quand nous avons rendu un hommage à Simone Veil", ou Jean-François Jalkh, présent sur la liste de Jordan Bardella aux européennes, "qui a tenu des propos révisionnistes sur les chambres à gaz". "Il y a aussi un monsieur Cherrier, qui s'est rendu coupable d'agressions sexuelles au sein du conseil régional", a encore listé Valérie Pécresse. Quelques jours plus tard, sur Twitter, l'équipe de la candidate pointe cette fois les insultes racistes, antisémites et appels à la violence de Gilles Naudet, candidat à Paris sur la liste de Jordan Bardella. Invité de l'émission "Le Talk" du Figaro le 7 juin, ce dernier a annoncé le dépôt d'une plainte en diffamation contre sa rivale. 

Qui part favori ? 

Pour le moment, rien ne semble perturber la présidente sortante. Selon les derniers sondages, Valérie Pécresse est la grande favorite de ce scrutin. Celui du 1er juin réalisé par OpinionWay pour CNews la place en tête des intentions de vote avec 34% au premier tour. Elle devancerait Jordan Bardella (RN), qui est crédité de 19% des suffrages, tandis que Laurent Saint-Martin se classerait en troisième position avec 16%. Julien Bayou serait lui quatrième et premier candidat de la gauche avec 12% des voix, devant Clémentine Autain (10%) et Audrey Pulvar (9%).

>> Ce que disent les derniers sondages pour votre région

L'ordre d'arrivée entre les trois prétendants de gauche varie cependant d'un sondage à l'autre. Difficile donc de prévoir qui d'Audrey Pulvar, de Julien Bayou ou de Clémentine Autain sera le mieux placé pour défendre les couleurs de la gauche au second tour. Selon le sondage d'OpinionWay, l'écologiste Julien Bayou obtiendrait 23% au second tour dans l'hypothèse d'une quadrangulaire, devançant Jordan Bardella et Laurent Saint-Martin (20% chacun), mais très loin derrière Valérie Pécresse (37%).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections régionales 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.