Cet article date de plus de cinq ans.

Cartes Les résultats en outre-mer commune par commune

A part La Réunion, qui a voté massivement à droite, le scrutin est dominé par la gauche dans les autres départements d'outre-mer. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Quatre territoires d'outre-mer ont voté, dimanche 6 décembre, pour le premier tour des élections régionales. Le scrutin a été ouvert au niveau national par La Réunion, trois heures avant la métropole. Il s'est clos avec la Guyane, la Guadeloupe et la Martinique dans la nuit de dimanche à lundi. Quels sont les résultats dans les DOM-TOM ? 

Duel de gauche en Guadeloupe

Les deux députés de la Guadeloupe Ary Chalus (divers gauche) et Victorin Lurel (socialiste) s'affronteront lors d'un second tour qui s'annonce très disputé : le premier a obtenu 43,55% des voix, contre 41,09% pour Victorin Lurel. Président sortant, il avait obtenu une victoire dès le premier tour en 2010.

La Martinique entre gauche et régionalistes

Le président du conseil régional, Serge Letchimy (divers gauche), est arrivé largement en tête du premier tour de l'élection à la collectivité territoriale de Martinique, avec 38,96% % des voix. Il devance son concurrent direct Alfred Marie-Jeanne (régionaliste), qui cumule 30,28% des suffrages.

La Réunion a voté majoritairement à droite

Le président sortant, Didier Robert (Les Républicains), est arrivé largement en tête du premier tour des régionales avec 40,36% des voix. Sa rivale Huguette Bello (union de la gauche) se place en deuxième position avec 23,80% des suffrages exprimés, tandis que Thierry Robert (MoDem) est troisième avec 20,32%. Voici le détail des votes par commune. 

La Guyane, entièrement à gauche

Le président sortant du conseil régional, Rodolphe Alexandre (divers gauche), sort largement en tête, avec 42,35% des voix, du premier tour pour l'élection de la nouvelle collectivité unique de Guyane. Cette assemblée verra fusionner le conseil régional et le conseil général.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.