Cet article date de plus de cinq ans.

Régionales : un front anti-FN

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Régionales : un front anti-FN
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Alors que le FN est arrivé en tête dans plusieurs régions au premier tour des élections régionales, un front anti-FN s'est constitué.

Ces dernières heures, les appels à voter contre le Front national au second tour des régionales se multiplient. Laurent Berger, au nom de la CFDT a été le premier à réagir, conscient que de très nombreux salariés et presque la majorité des ouvriers ont voté pour le parti de Marine Le Pen. "Voter Front national, c'est une impasse économique, c'est aussi une impasse sociale parce qu'on ne le dit pas assez, mais le FN est contre le dialogue social, il est contre la représentation des salariés dans les entreprises", explique-t-il à France 2.

Des personnalités montent au créneau

Côté personnalités, Dany Boon, le plus célèbre des Ch'tis s'engage lui sur les réseaux sociaux. "Je comprends leur ras-le-bol, mais voter pour l'extrême droite ne résoudra aucun des problèmes actuels", a écrit l'acteur. Marine Le Pen a rapidement contre-attaqué : "Il vit à l'étranger et n'a pas à donner de leçon de morale".
Autre symbole en Nord-Picardie où le chef de l'orchestre national de Lille, Jean-Claude Casadesus a déclaré qu'il voterait Xavier Bertrand : "Je ne pourrais pas faire autrement que de soutenir celui qui portera ces valeurs-là : liberté, égalité, fraternité, tolérance, amour et regard aux autres".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections Régionales et Départementales 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.