Vote par anticipation : le Sénat rejette l'amendement du gouvernement

Le texte, critiqué par l'opposition, prévoyait que les électeurs puissent, dans certains bureaux, voter via une machine, durant la semaine précédant le scrutin présidentiel de 2022.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un bureau de vote à Nice (Alpes-Maritimes), lors du premier tour des élections municipales, le 15 mars 2020. (ARIE BOTBOL / HANS LUCAS)

C'est non pour le Sénat. La chambre haute, dominée par l'opposition de droite, a rejeté, jeudi 18 février, par 321 voix contre et 23 pour, l'amendement polémique du gouvernement visant à permettre le vote par anticipation pour l'élection présidentielle de 2022Le texte avait été ajouté au dernier moment à un projet de loi organique sur l'organisation technique du scrutin présidentiel.

Il prévoyait que les électeurs puissent, dans certains bureaux, voter via une machine à une "date fixée par décret, durant la semaine précédant le scrutin". L'initiative avait provoqué de vives réactions au sein de l'opposition. De son côté, la ministre déléguée à la Citoyenneté, Marlène Schiappa, l'avait présenté comme un "dispositif pour simplifier et renforcer la participation". Seul le groupe Rassemblement des démocrates, progressistes et indépendants, à majorité La République en marche, a voté en sa faveur.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.