Vidéo Présidentielle 2022 : "En l’état, je ne suis pas candidat", déclare Arnaud Montebourg

Publié
Article rédigé par
Radio France

L'ancien ministre de l'Économie aujourd'hui entrepreneur estime qu'il y a déjà "trop" de candidats. Il se dit en revanche "disposé à travailler à une candidature unique de la gauche".

"En l’état, je ne suis pas candidat, mais ça peut changer", déclare jeudi 10 juin sur France Inter, Arnaud Montebourg, entrepreneur et ancien ministre de l’Économie, du Redressement productif et du Numérique. Le créateur du mouvement citoyen "L’engagement" explique notamment, que, pour l’instant, il n’a pas "les ressources" nécessaires pour entrer en campagne.

"Il nous faut une candidature unique", a poursuivi Arnaud Montebourg. "Aujourd'hui, je ne suis pas candidat car je ne suis pas candidat à la multiplication des candidatures. Il y en a déjà beaucoup trop mais je suis disposé à travailler à une candidature unique de la gauche et je suis disponible dans cette perspective." Selon lui, "il faut une politique mixte" car "le pays est à droite sur le régalien et à gauche sur l'économique et social". Arnaud Montebourg propose ainsi de "réinventer la proposition de la gauche". 

"Est-ce que la gauche est capable de se mettre un coup de pied dans ses propres fesses pour éviter de passer par la case Trump et espérer un jour avoir la présidence Biden en France ?"

Arnaud Montebourg, entrepreneur et ancien ministre de l’Économie

à franceinfo

Il estime que "la gauche a besoin de se réintéresser à la question des salaires, du droit de vivre, de l'Europe" et doit, dit-il "abandonner sa naïveté". "Si ce n'est pas le cas, le bloc populaire s'éloignera et se jettera dans les bras de la famille Le Pen. Voilà ce qui nous menace. Il faut en prendre conscience", a-t-il conclu.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Election Présidentielle

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.