Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Macron à Merkel : "Nous avons besoin d'une vraie refondation de l'Europe"

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Macron à Merkel : "Nous avons besoin de vraie transformation, d'une vraie refondation de l'Europe"
Macron à Merkel : "Nous avons besoin de vraie transformation, d'une vraie refondation de l'Europe" Macron à Merkel : "Nous avons besoin de vraie transformation, d'une vraie refondation de l'Europe" (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions

Pour son premier déplacement à l'étranger en tant que président, Emmanuel Macron a choisi de se rendre à Berlin.

Emmanuel Macron appelle à une "refondation historique" de l'Europe face à la montée des populismes et au risque de délitement. Le président français a fait lundi 15 mai son premier voyage de président de la République à Berlin et a réexpliqué sa politique européenne.

>> Suivez en direct les réactions à la nomination d'Edouard Philippe comme Premier ministre

La réaction face aux populismes et au risque de délitement ne peut se faire que "dans une refondation historique" de l'Europe, passant notamment par des réformes en France, mais aussi par un "travail de conviction" d'Angela Merkel à l'égard de son opinion, a expliqué Emmanuel Macron devant la presse après un premier entretien avec la chancelière allemande. "Nous sommes à un moment historique de l'Europe (...) Nous avons besoin d'un temps historique qui sera un temps de refondation (...) Nous avons besoin de vraie transformation, d'une vraie refondation de l'Europe".

Une idée d'un changement des traités européens

La chancelière Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron se sont dits ouverts lundi à l'idée d'un changement des traités européens pour notamment réformer le fonctionnement de la zone euro. "Du point de vue allemand, il est possible de changer les traités si cela fait sens", a déclaré Angela Merkel, tandis que le chef de l'Etat français a souligné, à ses côtés, qu'il n'aurait "pas de tabou" à l'égard de cette idée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.