Cet article date de plus de deux ans.

Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron crédité de 55% des intentions de vote contre 45% pour Marine Le Pen, selon notre sondage

Emmanuel Macron devance Marine Le Pen de dix points dans les intentions de vote pour le second tour de l'élection présidentielle, selon le baromètre réalisé par Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo et "Le Parisien-Aujourd'hui en France".

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Marine Le Pen et Emmanuel Macron, face à face pour le second tour de l'élection présidentielle le 24 avril 2022 (STEPHANIE BERLU / RADIO FRANCE)

franceinfo tient à rappeler qu’un sondage n'est pas une prédiction, mais une photographie de l'opinion à un instant donné. Un sondage est nécessairement assorti d'une marge d’erreur, dite aussi "marge d’incertitude" ou "intervalle de confiance". Plus l'échantillon est faible, plus la marge d'erreur progresse. Pour plus de détails, voici tout ce qu'il faut savoir pour décrypter les sondages.


Emmanuel Macron est en tête des intentions de vote au second tour de la présidentielle 2022, selon notre sondage Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo et Le Parisien-Aujourd'hui en France, publié jeudi 14 avril. Avant l'échéance électorale du 24 avril, ce sondage est réactualisé quotidiennement en fonction de l'évolution de l'opinion.

Le duel à distance entre les deux finalistes ne fait pour l'instant pas bouger les lignes. Sans changement par rapport au résultat du 13 avril, Emmanuel Macron, président et candidat à sa réélection, est crédité de 55% des intentions de vote au second tour, contre 45% pour Marine Le Pen, sa concurrente du Rassemblement national (RN). La marge d'erreur est de 3,2 points.

Si l'on examine le report des voix entre les deux tours, 33% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise), arrivé troisième au premier tour, indiquent que le candidat pour lequel ils ont le plus de chance de voter au second tour est Emmanuel Macron. Ils étaient 37% lors de la précédente mesure. Ils sont toujours 18% à envisager se tourner vers Marine Le Pen et 49% n'expriment pas de choix : c'est 4 points de plus par rapport à la précédente mesure.

Les électeurs d'Eric Zemmour (Reconquête!) sont 9% à indiquer que le candidat pour lequel ils ont le plus de chance de voter au second tour est Emmanuel Macron, contre 78% pour Marine Le Pen. Ils n'étaient que 4% à envisager de voter pour le président sortant lors de la précédente mesure. 13% n'expriment pas de choix.

Chez les électeurs de Yannick Jadot (Europe Ecologie-Les Verts), les indécis sont moins nombreux : 27% n'expriment pas de choix, ils étaient 34% lors de la dernière mesure. 61% des électeurs de Yannick Jadot indiquent que le candidat pour lequel ils ont le plus de chance de voter au second tour est Emmanuel Macron (+2 points), contre 12% pour Marine Le Pen (+5 points).

Une partie des électeurs de Valérie Pécresse (Les Républicains) au premier tour semblent hésiter : 36% n'ont pas exprimé de choix (+8 points par rapport à la précédente mesure) et s'ils indiquent que le candidat pour lequel ils ont le plus de chance de voter au second tour est Emmanuel Macron à 48%, ils ne sont plus que 16% à envisager de voter Marine Le Pen alors qu'ils étaient 25% lors de la précédente mesure.

L'indice de participation

À dix jours du second tour de scrutin, 72% des Français interrogés sont sûrs qu'ils iront voter (fourchette : entre 70 et 74%). Un chiffre légèrement inférieur au taux de participation effectif lors du second tour de l'élection présidentielle de 2017 (74,6%). Sur ceux qui sont certains d'aller voter, 85% disent avoir fait leur choix et qu'il sera définitif, alors que 15% estiment que leur vote peut encore changer.

Les électeurs d'Emmanuel Macron sont peu nombreux à douter : 91% affirment que leur choix est définitif, 9% seulement reconnaissent qu'ils peuvent encore changer d'avis. Pour Marine Le Pen, les convaincus sont 87%, les indécis sont 13%. Parmi ceux qui ont l'intention de se déplacer le 24 avril pour voter blanc ou nul, 59% sont déterminés alors que 41% peuvent encore changer d'avis.

Méthodologie. Ce baromètre est réalisé pour franceinfo et Le Parisien-Aujourd'hui en France jusqu'au second tour de la présidentielle et s'appuie sur la méthodologie du "rolling poll", ou sondage roulant. Chaque jour, environ 500 personnes inscrites sur les listes électorales sont interrogées. Les résultats publiés au jour le jour font systématiquement état des trois derniers échantillons interrogés, pour obtenir un échantillon reconstitué d'environ 1 500 personnes.

Ce sondage Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo et Le Parisien-Aujourd'hui en France publié le 14 avril s'appuie sur un échantillon total de 1 692 personnes inscrites sur les listes électorales, constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Les résultats présentés font état du cumul des interviews réalisées ces trois derniers jours. L'échantillon a été interrogé par internet et a été constitué selon la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée, catégorie d'agglomération, région).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.