Présidentielle 2022 : ces maires qui refusent de donner leur parrainage

Publié Mis à jour
Présidentielle 2022 : ces maires qui refusent de donner leur parrainage
FRANCE 2
Article rédigé par
A.Peyrout, B.Garguy-Chartier, M-C.Delouvrie, O.Combe, G.Marque, J-Cohen-Olivieri - France 2
France Télévisions

Par désir de neutralité ou sentiment de trahison, de nombreux élus refusent d'accorder leur parrainage aux candidats à la présidentielle. Les équipes de France Télévisons ont rencontré trois d'entre eux. 

À la tête d'une petite commune du Gers, Patrick Maho a décidé de ne parrainer personne pour la présidentielle de 2022. Sa commune a connu des précédents. Il y a 20 ans, son prédécesseur avait parrainé Jean-Marie Le Pen, par pluralisme démocratique, avait-il dit. Il dit avoir ensuite reçu des pressions pour ses demandes de subventions. Patrick Maho ne souhaite pas revivre la même situation. 

Ne pas froisser électeurs ni colistiers 

À Fontenay-Lès-Briis (Essonne), Thierry Degivry ne souhaite froisser ni ses électeurs, ni ses colistiers. On trouve en effet dans son conseil municipal des élus de toutes sensibilités. Les sollicitations sont pourtant nombreuses, comme pour Bruno Piriou, maire (DG) de Corbeil-Essonnes (Essonne). Lui non plus ne souhaite pas cautionner une candidature. "Il n'y en a pas un qui est venu me demander de participer à son programme", déplore ce dernier, qui assure qu'il n'y "croit plus". 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.