Mise au vert, fiches thématiques, sparring-partner... Comment Marine Le Pen prépare le débat télévisé face à Emmanuel Macron

En 2017, la candidate RN avait été très critiquée pour sa prestation lors du débat. À une semaine de l'évènement de cet entre-deux tours présidentiel, Marine Le Pen s’y apprête déjà, avec l'objectif de ne pas répéter les mêmes erreurs.

Article rédigé par
Hadrien Bect - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Marine Le Pen, candidate à la présidence du  Rassemblement national (RN), prend  lors d'une conférence de presse , le 12 avril 2022 à Vernon,dans l'Eure. (THOMAS SAMSON / AFP)

Marine Le Pen mal préparée, enfiévrée, essorée. C’est l’image qui reste du débat d’entre-deux tours de 2017, une image qui hante les équipes de la candidate. Elle-même a prévenu ces équipes depuis de longs mois : pas question de surcharger son programme à l'approche de l’échéance, qui réunira des millions de Français devant leur télévision, mercredi 20 avril. Pour ce rendez-vous majeur de la campagne présidentielle, la candidate du Rassemblement national va se retrouver, comme il y a cinq ans, face à Emmanuel Macron. 

>> Présidentielle 2022 : que proposent Marine Le Pen et Emmanuel Macron concernant les principales préoccupations des Français ?

En fait, l’agenda de Marine Le Pen a même été vidé en début de semaine prochaine. Après un déplacement envisagé lundi matin, la candidate prendra la route direction l’ouest de la France, pour une destination jalousement gardée secrète : la maison d’un de ses conseillers de l’ombre. Une mise au vert studieuse pour deux jours avec la promesse d’un entraînement intensif. Outre des fiches thématiques qui lui seront préparées, le programme est peaufiné depuis une dizaine de jours : Marine Le Pen enchaînera les échanges et mini-débats sur chaque thème avec ses conseillers, une dizaine de personnes seront tour à tour sur le pont. Avant, selon les informations de franceinfo, de se livrer à au moins deux débats factices, face à un sparring-partner. Profil de celui qui campera le président sortant ? Un énarque, sensiblement du même âge qu’Emmanuel Macron. "Et en plus, il lui ressemble", s’amuse un proche de Marine Le Pen.

Un moment crucial de la campagne

Tout doit être fait pour ne pas trébucher le jour J, car la candidate mise énormément sur ce débat. Il est d’ailleurs agité comme une réponse à tous les enjeux qui se présentent à Marine Le Pen en ce second tour. Gagner en crédibilité ? "Le débat", répond en cœur son entourage. Parler aux fonctionnaires, aux professions intermédiaires, dont Marine Le Pen aura besoin dans dix jours ? "C’est le débat qui peut corriger cela", espère un proche. Et pour tenter tant de rassurer que d’élargir sa base, Marine Le Pen n’a cette fois pas l’intention de se montrer agressive. "L'idée n'est pas que Macron sorte abîmé", explique un membre de l’équipe de campagne de Marine Le Pen.

"Un débat, ce n’est pas fait pour écraser le mec en face, ce qui compte c’est de parler aux gens derrière la télé"

Un conseiller de Marine Le Pen

à franceinfo


Quitte à assumer un débat moins flamboyant : le face-à-face Chirac/Jospin de 1995, considéré comme l’un des plus ternes de la Ve République fait figure de référence en vogue parmi les proches de Marine Le Pen. Des échanges cordiaux, qui avaient très vite viré au débat technique.

"Une revanche à prendre"

Ces derniers jours, de premiers échanges ont eu lieu entre les équipes d'Emmanuelle Macron et celles de Marine Le Pen, portant d’abord sur les décors et la scénographie. D’autres auront lieu prochainement pour évoquer le fond. L’équipe de la candidate RN entend "resserrer" le nombre de thèmes abordés nous assure-t-on, autour d’une poignée de sujets, notamment le pouvoir d’achat, l’international, l’immigration et la sécurité, l’Europe et l’éducation, afin de pouvoir approfondir. "L’idée, c’est que les gens se disent que Marine maîtrise ses dossiers", justifie un cadre de la campagne. Contrairement à 2017, où la candidate s’était emmêlée les pinceaux sur l’économie. "Il y a une revanche à prendre", assume un élu RN, elle traîne ce moment comme un boulet". Il reste une semaine à Marine Le Pen pour trouver les moyens de s’en défaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Actualité Présidentielle 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.