Écologie : "Nous sortons de quarante ans d'impuissance du pouvoir", estime Éric Piolle

Publié
Durée de la vidéo : 9 min.
Écologie : "Nous sortons de quarante ans d'impuissance du pouvoir", estime Eric Piolle
FRANCE 2
Article rédigé par
C. Roux - France 2
France Télévisions

Éric Piolle est l’invité des "4 Vérités" de France 2, mercredi 30 juin, à l'occasion de la sortie de son livre, "De l'espoir ! Pour une république économique" (éd. Les Liens qui libèrent), et pour revenir notamment sur sa candidature à l'élection présidentielle de 2022.

Candidat à l'élection présidentielle de 2022, Éric Piolle reconnaît qu'il faut "de l'espoir" pour se lancer dans cette bataille, mais aussi "de l'énergie et de la détermination". Sa candidature, annoncée mardi 29, n'est pourtant "pas un projet de vie" : l'écologiste a travaillé 18 ans dans l'industrie, avant de s'investir "tard" en politique. Alors, pourquoi briguer la présidence de la République ?

"Les écologistes portent une vision pour la France. Il faut une méthode, je ne crois pas aux femmes et aux hommes providentiels, mais au collectif. C'est ce que je porte depuis toujours dans ma vie professionnelle et politique", explique le maire de Grenoble, sur le plateau des "4 Vérités" de France 2, mercredi 30 juin. Son engagement et ses valeurs sont d'ailleurs au cœur de son livre, De l'espoir ! Pour une république économique (éd. Les Liens qui libèrent), publié mercredi.

Prendre "des mesures fortes"

Éric Piolle veut amener la France à "l'écologie politique, qui était plutôt dans une logique de contre-pouvoir avant 2014 à Grenoble, notamment", souligne-t-il. L'édile veut ainsi croire que les Français "apprendront à le connaître, dans toute sa sincérité et son engagement, et le jugeront sur pièce". "Je crois que ce qui est réaliste aujourd'hui, c'est de prendre des mesures fortes en matière d'écologie", poursuit-il, rappelant le rapport du Giec, paru le 23 juin, "qui n'a jamais été aussi alarmiste".

Autre constat, celui du Haut Conseil pour le climat, "qui dit que la France va trop lentement dans la réduction des gaz à effet de serre". "Il faut changer ça, y compris pour le monde économique qui est très inquiet. C'est prendre cette dimension en compte, mener des politiques qui soient sociales, environnementales, ambitieuses et à la hauteur du temps présent", affirme Eric Piolle, estimant que la France sort de "quarante ans d'impuissance" et que le mandat d'Emmanuel Macron est, lui aussi, "un mandat d'impuissance, avec peu de réformes et un recul sur le climat".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.