DIRECT. Nicolas Dupont-Aignan lourdement critiqué par la droite pour son ralliement à Marine Le Pen

Le président de Debout la France a annoncé, vendredi, sur France 2, avoir signé "un accord de gouvernement" avec à la candidate du Front national.

Nicolas Dupont-Aignan sort d\'un immeuble parisien après avoir rencontré Marine Le Pen, le 28 avril 2017.
Nicolas Dupont-Aignan sort d'un immeuble parisien après avoir rencontré Marine Le Pen, le 28 avril 2017. (PATRICK KOVARIK / AFP)
Ce qu'il faut savoir

A neuf jours du second tour de la présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan a annoncé son ralliement à Marine Le Pen. De son côté, Emmanuel Macron a tenu un nouveau meeting, vendredi 28 avril. Il a pris la parole à Châtellerault (Vienne). Un peu plus tôt, Jean-Luc Mélenchon a finalement adressé une déclaration à ses électeurs dans une vidéo postée sur sa chaîne YouTube.

Nicolas Dupont-Aignan soutient Marine Le Pen. Le président de Debout la France a indiqué sur France 2 soutenir Marine Le Pen et avoir signé un accor de gouvernement avec elle. "Je ne rejoins en rien l'extrême-droite. Je suis gaulliste", s'est-il défendu.

Jean-Luc Mélenchon ne donne pas de consigne de vote. "Moi, j'irai voter. Ce que je vais voter, je ne vais pas le dire, mais il n' y a pas besoin d'être grand clerc pour deviner ce que je vais faire." Muet depuis le soir du premier tour de la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon est enfin sorti du silence. "Est-ce qu'il y a une seule personne d'entre vous qui doute du fait que je ne voterai pas Front National ? Tout le monde le sait", a-t-il indiqué, tout en précisant qu'il n'adhérait pas au projet d'Emmanuel Macron.

 Marine Le Pen tend la main aux "insoumis". La candidate du FN demande aux électeurs de la France insoumise de la rejoindre au second tour de la présidentielle pour "faire barrage" à Emmanuel Macron, vendredi 28 avril, dans une vidéo postée sur Twitter. "Voter FN serait un poison terrible", a toutefois répondu Alexis Corbière, porte-parole de la France insoumise, au micro de BFMTV. Il a également évoqué des "petites manœuvres pas très dignes".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PRESIDENTIELLE

23h57 : Après un article moqueur de Nordpresse.be sur sa virée en mer avec Marine Le Pen, titré "Méditerranée: Marine Le Pen a sauvé un migrant atteint de handicap mental ce matin", Gilbert Collard a menacé de porter plainte contre le site satirique. Si le député apparenté FN est connu pour ses sorties à l'emporte-pièce, mais aussi pour ses propos qui prêtent à sourire voire à rire. La preuve.




(KRISTINA AFANASYEVA / SPUTNIK / AFP)

23h56 : Le candidat d'En marche ne mâche pas non plus ses mots lorsqu'il évoque François Baroin. "Il dit de manière absolument invraisemblable : 'moi, je veux bien être Premier ministre de M. Macron', continue Emmanuel Macron, toujours auprès du Figaro. Vous me direz, il a voulu être celui de M. Sarkozy, il a voulu être ensuite celui de M. Fillon, il voudrait devenir le mien. Il manifeste donc une vraie constance : la recherche de son intérêt personnel". Dans cet entretien, Emmanuel Macron exclut toute "coalition" avec le PS ou Les Républicains, s'il est élu président.

23h41 : Dans une interview accordé au Figaro (article payant), Emmanuel Macron n'est pas tendre lorsqu'il évoque le PS. "M. Cambadélis est le chef d'un parti qui fait 6 %… Donc sa principale préoccupation est surtout de savoir combien de députés il aura avec l'étiquette socialiste", lance-t-il auprès du journal de droite.

23h35 : "Nicolas Dupont-Aignan a commis une faute morale"

Après l'annonce du ralliement de Nicolas Dupont-Aignan, Dominique Jamet a démissionné de son poste de vice-président de Debout la France. Le Front national est "un parti qui essaye de se civiliser, [mais] qui semble ne pas présenter toutes les garanties de conversion à la démocratie", a-t-il dit à franceinfo.

23h28 : Cinq jour après le premier tour, Jean-Luc Mélenchon est sorti du silence dans une vidéo de 32 minutes, diffusée sur sa chaîne Youtube. Nous l'avons méticuleusement visionné et en avons retenu trois citations.




(JEAN-LUC MELENCHON / YOUTUBE)

23h12 : Après le vice-président de Debout La France, Dominique Jamet, c'est le responsable du projet au sein du parti qui claque la porte. "Je renonce ce jour à toutes mes fonctions au sein de Debout la France", a annoncé Eric Anceau sur Twitter.

23h00 : Bonsoir Mardi dernier, Jean-Luc Mélenchon a lancé une consultation auprès des 430 000 personnes qui l'ont soutenu sur son site internet. Ils sont invités à se prononcer sur leur choix pour le second tour de la présidentielle d'ici mardi prochain. Les résultats seront annoncés le même jour.

23h00 : Bonsoir, qu'en est-il de la consultation des insoumis ?

22h54 : Nicolas Dupont-Aignan a changé radicalement d'avis. Par le passé, il a écarté à de nombreuses reprises toutes possibilités d'alliance avec le Front national, comme nous le montrons dans cet article.




(THOMAS SAMSON / AFP)

22h47 : Quelques jours avant le premier tour de l'élection présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan s'en était pris avec virulence à Marine Le Pen, lors d'un meeting. Comme François Fillon, il l'avait fait huer par ses sympathisants : "ces affaires ne sont pas un pseudo-complot. Ils ont pris en otage l'élection présidentielle. Honte à eux." Le Figaro était sur place.

22h33 : Pour rappel, voici la séquence d'"Envoyé spécial" en question.

(FRANCE 2)

22h33 : Après son passage sur "Envoyé Spécial", où il a laissé entendre qu'il glisserait un bulletin Emmanuel Macron dans l'urne, dimanche 7 mai, François Ruffin dément toute consigne de vote dans un communiqué. "Je n'appelle à rien du tout. Je ne délivre aucune consigne à personne", clame le réalisateur de Merci Patron !. "Quand il nous reste le choix entre un banquier d'affaires et le Front national, chacun se démerde comme il peut", écrit-il.

22h27 : Mr N.Dupont-Aignan vous avez fait preuve de courage politique et du courage il va maintenant vous en falloir énormément !

22h27 : J'ai voté NDA au 1er tour. Je salue son courage. Je voterai pour lui aux législatives car je le juge compétent.

22h27 : Bravo à NDA enfin les vrais patriotes se lèvent et disent oui à la FRANCE !

22h27 : Si la majorité de vos commentaires sont négatifs, certains d'entre vous saluent le soutien apporté par Nicolas Dupont-Aignan à Marine Le Pen.

22h22 : Le Parisien s'est rendu à Yerres (Essonne), la commune dont Nicolas Dupont-Aignan est maire depuis 1995. "Désolant", "grave erreur" : les mots des habitants sont durs pour qualifier le rallument du leader de Debout La France à Marine Le Pen.

22h09 : Moi la première, jamais plus je ne voterai pour lui, au municipale.

22h09 : #NDA Enorme déception venant d'une symathisante

22h08 : Pitié ! Épargnez-nous ! Je ne comprends pas DPA.. j'avais du respect pour lui... mais le fait qu'il se range derrière l'héritière Le Pen, qui a peu de fortes convictions à part celles qui nourrissent son opportunisme, me laisse sans voix...

22h08 : Dans les commentaires, de nombreux sympathisants de Nicolas Dupont-Aignan continuent d'exprimer leur déception après son ralliement à Marine Le Pen.

21h45 : Après le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan à Marine Le Pen, les réactions hostiles pleuvent du côté des pontes Les Républicains. "Soi-disant gaulliste mais en réalité pétainiste", torpille Dominique Bussereau. "Dupont-Aignan a affaibli la droite au premier tour pour aider Marine le Pen. Le sous-marin du FN vient de faire surface", lance, de son côté, Nathalie Kosciusko-Morizet.

21h11 : Dominique Jamet, le vice-président de Debout la France, annonce sur Twitter qu'il quitte le parti. Il s'était engagé à le faire si Nicolas Dupont-Aignan soutenait Marine Le Pen.

21h21 : Le journaliste Patrick Chêne questionne les motivations de Nicolas Dupont-Aignan. Au premier tour, le candidat de Debout La France n'a pas obtenu la barre fatidique des 5% qui lui aurait permis de rembourser l'ensemble de ses frais de campagne. Pour renflouer le trou de 300 000 euros qui subsiste dans ses comptes de campagne, il a lancé un appel aux dons.

21h01 : Christian Estrosi critique, sur Twitter, le ralliement du candidat de Debout la France à Marine Le Pen. "Nicolas Dupont-Aignan tombe bien bas et son masque aussi", fustige-t-il.

21h00 : Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan prendront la parole lors d'une déclaration commune, demain, à 11 heures à Paris, indique l'équipe de campagne de la candidate dans un communiqué.

20h52 : Sur Twitter, Marion Maréchal-Le Pen salue le choix de Nicolas Dupont-Aignan de soutenir Marine Le Pen.

20h50 : Jean-Pierre Raffarin souhaite "deux bons dimanche de suite" à Emmanuel Macron. L'ancien Premier ministre et sénateur Les Républicains de la Vienne a accueilli cet après-midi à Montmorillon (Vienne). Nous vous en disons plus sur cette rencontre dans notre article.

20h44 : Et à Chatellerault (Vienne), Emmanuel Macron monte sur scène. Vous pouvez suivre son meeting dans notre direct.





20h42 : Gaulliste????? Stop ...c'en est trop!

20h42 : Galvauder la mémoire du général De Gaulle au nom de l opportunisme politique, tout simplement quelle honte :(

20h42 : De gaulle doit se retourner dans sa tombe

20h42 : Honte a NDA de mêler le nom du General de Gaule a ses magouilles ! Le General n'aurait jamais relié le front natinnal . Monsieur Dupont Aignan est un tout petit monsieur!! N

20h42 : Non Monsieur vous n'êtes pas gaulliste car le général n'aurait jamais soutenu le FN.

20h47 : Les références de Nicolas Dupont-Aignan à Charles de Gaulle pour justifier son ralliement à Marine Le Pen passent très mal auprès des commentateurs de ce live. Voici une sélection de vos messages.





20h38 : De l'eau a coulé sous les ponts depuis mars 2015. A l'époque, Nicolas Dupont-Aignan avait démis de ses fonctions Rachel Roussel, une cadre de Debout la France, parce qu'elle s'était présentée aux élections départementales en binôme avec un candidat FN, comme le notait Le Lab.

20h31 : Que va faire Dominique Jamet, le vice-président de Debout la France, après l'annonce de ce ralliement ? Ce dernier a prévenu qu'il démissionnerait du parti si son leader rejoignait Marine Le Pen, expliquait Le Parisien.

20h25 : Voici l'interview de Nicolas Dupont-Aignan en intégralité :


20h23 : Bravo ! Je préfère ça à l'image de Macron avec Raffarin cet après midi.

20h23 : Mort politique de Nicolas Dupont Aignan. RIP.

20h23 : Traitre. J ai vote pour toi. Tu me deshonores. Jamais le general De Gaule ne se serait fourvoyé pour un poste.