DIRECT. Présidentielle : François Bayrou dénonce le programme "fou" de Valérie Pécresse

La majorité a multiplié dimanche les piques contre Valérie Pécresse, au lendemain du premier discours de campagne de la candidate LR à la présidentielle, qui perce dans de récents sondages.

François Bayrou, président du MoDem et haut-commissaire au Plan, était l\'invité du \"8h30 franceinfo\", lundi 29 novembre 2021.
François Bayrou, président du MoDem et haut-commissaire au Plan, était l'invité du "8h30 franceinfo", lundi 29 novembre 2021. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)
Ce qu'il faut savoir

J-119. La campagne se poursuit en vue de la présidentielle, dimanche 12 décembre. Invité au "Grand Rendez-vous" Europe 1/CNews/Les Echos, Eric Ciotti, finaliste du congrès des Républicains pour l'investiture à la présidentielle, a appelé les électeurs du candidat d'extrême droite Eric Zemmour à voter pour la candidate de la droite Valérie Pécresse "s'ils veulent battre Emmanuel Macron""Eric Zemmour ne peut pas gagner, parce qu'il a un profil qui ne peut pas être au cœur d'un rassemblement de tous ceux qui ne veulent plus d'Emmanuel Macron", a-t-il affirmé. Suivez notre direct.

Le ministre Olivier Dussopt ironise sur l'état de la gauche. Le ministre délégué chargé des Comptes publics et ancien membre du Parti socialiste s'est dit dimanche, sur franceinfo, "triste" de voir l'état de la gauche en France à quatre mois de la présidentielle. "Ce qui me désole, c'est qu'il y a vingt ans la gauche parlait au peuple, aujourd'hui, cela se résume à des coups de fil et des messages sur des répondeurs", a ironisé Olivier Dussopt.

Eric Ciotti lance un appel aux électeurs de Zemmour. Eric Ciotti, finaliste du congrès LR pour l'investiture à la présidentielle, a appelé les électeurs d'Eric Zemmour à voter pour la candidate de la droite, Valérie Pécresse, "s'ils veulent battre Emmanuel Macron".

Anne Hidalgo en meeting à Perpignan. La candidate socialiste tient son deuxième meeting de campagne. Anne Hidalgo, en difficulté dans les sondages, est à Perpignan, ville tenue par le Rassemblement national, pour "défendre la République et ses valeurs". Dans Le Journal du dimanche, la maire PS de Paris estime qu'un "électrochoc démocratique" est nécessaire contre la montée de l'extrême droite. Et invite le candidat écologiste Yannick Jadot à "réfléchir" à sa proposition d'une primaire à gauche.

Eric Zemmour appelle à mieux défendre l'Arménie "chrétienne". Le candidat d'extrême droite s'est rendu dimanche au monastère de Khor Virap (VIIe siècle) en Arménie. Il a appelé à mieux défendre cette nation "chrétienne" au milieu d'"un océan islamique". "A chaque fois, l'Orient et l'Occident ont trouvé des champions pour s'affronter dans ce grand affrontement entre la chrétienté et l'islam", a-t-il ajouté. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PRESIDENTIELLE

23h00 : Il est 23 heures. Voici les principales informations du jour :

• Le non à l'indépendance remporte une victoire écrasante au 3e et dernier référendum d'autodétermination, avec 96,5% des voix. Mais la participation n'est que de 43,9%. "Une période de transition s'ouvre" qui "doit nous conduire à bâtir un projet commun", commente Emmanuel Macron.

• La campagne s'accélère ce week-end. Anne Hidalgo est en meeting à Perpignan. Jean-Luc Mélenchon rejette toujours la primaire de la gauche. Eric Ciotti appelle les électeurs d'Eric Zemmour à voter Valérie Pécresse.

• Le Néerlandais Max Verstappen a remporté son premier titre de champion du monde de F1 en dépassant son rival britannique Lewis Hamilton dans le dernier tour pour gagner l'ultime Grand Prix de la saison à Abou Dhabi.

Avec un chef-d'œuvre de Dieng, l'OM s'impose face à Strasbourg et redevient le dauphin du PSG en Ligue 1. De son côté, Le PSG bat Monaco grâce à Mbappé (2-0) et prend 13 points d'avance au classement.

22h56 : Depuis sa victoire au congrès des Républicains, Valérie Pécresse occupe l’espace dans cette course à la présidentielle 2022. La candidate LR a fait du président sortant, Emmanuel Macron, sa principale cible.

20h38 : "Si Anne Hidalgo va dans la primaire populaire seule, elle la gagnera, mais ça ne fera pas avancer le problème", a estimé Arnaud Montebourg qui plaide pour une candidature commune avec une participation large de tous les candidats de la gauche.

20h05 : "Je suis favorable à l'idée qu'à la loyale, il y ait un rassemblement dans une primaire et que celui qui a le plus de capacité à nous emmener vers la victoire puisse être notre candidat commun", a déclaré le Premier secrétaire du parti socialiste Olivier Faure, après le meeting de la candidate du parti Anne Hidalgo à Perpignan.

20h01 : Il est 20 heures. Voici les principales informations du jour :

• Le non à l'indépendance remporte une victoire écrasante au 3e et dernier référendum d'autodétermination, avec 96,5% des voix. Mais la participation n'est que de 43,9%. "Une période de transition s'ouvre" qui "doit nous conduire à bâtir un projet commun", commente Emmanuel Macron.

• La campagne s'accélère ce week-end. Anne Hidalgo est en meeting à Perpignan. Jean-Luc Mélenchon rejette toujours la primaire de la gauche. Eric Ciotti appelle les électeurs d'Eric Zemmour à voter Valérie Pécresse.

• Le Néerlandais Max Verstappen a remporté son premier titre de champion du monde de F1 en dépassant son rival britannique Lewis Hamilton dans le dernier tour pour gagner l'ultime Grand Prix de la saison à Abou Dhabi.

Avec un chef-d'œuvre de Dieng, l'OM s'impose face à Strasbourg et redevient le dauphin du PSG en Ligue 1

19h25 : "Nous refusons de voir Eric Zemmour s’approprier nos douleurs." Le candidat d’extrême droite est pour trois jours en campagne en Arménie alors même qu’il s’était opposé aux lois pénalisant la négation des génocides dénoncent, dans une tribune au Monde, des Français d’Arménie, des Franco-Arméniens et des Arméniens francophones indignés de cette instrumentalisation.

18h59 : "Bonne candidate pour Versailles", "dame du défaire", programme "fou"... la majorité a multiplié les piques contre Valérie Pécresse ce dimanche, au lendemain du premier discours de campagne de la candidate LR à la présidentielle, qui perce dans de récents sondages.

16h48 : "25% des plus pauvres meurent avant 62 ans. Je ne me résignerai jamais à ce que les plus pauvres soient condamnés à mourir avant de partir à la retraite.Présidente, je sanctuariserai à 62 ans l’âge de départ à la retraite."

16h16 : "Je suis la candidate de la concorde, de la réconciliation de la France avec elle-même et de l'apaisement d'une France divisée. Je lance un appel à l'unité de la France."

16h02 : Voici les principales informations de cet après-midi :

• Le non à l'indépendance remporte une victoire écrasante au 3e et dernier référendum d'autodétermination, avec 96,5% des voix. Mais la participation n'est que de 43,9%. "Une période de transition s'ouvre" qui "doit nous conduire à bâtir un projet commun", commente Emmanuel Macron.

• La campagne s'accélère ce week-end. Anne Hidalgo est en meeting à Perpignan. Jean-Luc Mélenchon rejette toujours la primaire de la gauche. Eric Ciotti appelle les électeurs d'Eric Zemmour à voter Valérie Pécresse.

• Le Néerlandais Max Verstappen a remporté son premier titre de champion du monde de F1 en dépassant son rival britannique Lewis Hamilton dans le dernier tour pour gagner l'ultime Grand Prix de la saison à Abou Dhabi.

• La romancière américaine Anne Rice est morte à l'âge de 80 ans. Rendue célèbre par son Entretien avec un vampire, l'auteure spécialiste du fantastique a renouvelé le genre du roman de vampires.

16h04 : "Réveillez-vous ! Mesurez le danger qui nous guette", lance Anne Hidalgo aux militants socialistes dans la salle à Perpignan, mais aussi à ses rivaux de gauche à la présidentielle, qui refusent sa proposition de primaire pour désigner un candidat unique.

15h59 : "Comment ne pas entendre les Français et les Françaises qui nous appellent à l'union ? Sans union, il n'y a pas de destin pour la gauche."

15h56 : A suivre dans ce live, le meeting d'Anne Hidalgo à Perpignan, ville dirigée par le RN. La candidate PS peine à relancer sa campagne et à convaincre la gauche de la nécessité d'une candidature commune.



(ANNE HIDALGO / TWITTER)

14h50 : Interrogé sur un potentiel rapprochement avec le candidat communiste Fabien Roussel, Jean-Luc Mélenchon propose sur franceinfo un référendum sur le nucléaire, dans l'optique d'une candidature commune.

L'insoumis souhaite sortir du nucléaire à horizon 2045. Le communiste préfère la mise en place d'"un mix énergétique" avec "du nucléaire et du renouvelable".

14h51 : "C'est d'une hypocrisie totale. Ces gens-là ne cherchent pas l'union, mais une sortie de secours."

Jean-Luc Mélenchon rejette sur franceinfo une primaire de la gauche, proposée par Arnaud Montebourg et Anne Hidalgo.

14h19 : Invité de France 3 ce midi, Valérie Pécresse dit partager certains constats d'Eric Zemmour sur l'immigration ou l'islamisme. "Inimaginable" cependant pour la candidate de droite d'offrir un portefeuille à son concurrent d'extrême droite si elle est élue.

14h12 : Un voyage sous le signe de la croix. En déplacement en Arménie en compagnie de Philippe de Villiers, Eric Zemmour a assisté à une messe dans un monastère près de la frontière avec la Turquie. Le candidat d'extrême droite appelle à défendre cette nation "chrétienne" au milieu d'"un océan islamique".

13h11 : Un coup à gauche, un coup à droite. Sur BFMTV, François Bayrou tacle Anne Hidalgo comme Valérie Pécresse.

En proposant une primaire à gauche alors que sa campagne ne décolle pas, Anne Hidalgo "cherche une porte de sortie à une situation qui est une impasse absolue", lâche le président du MoDem.

Quant à Valérie Pécresse, son programme est "grosso modo" "le programme de François Fillon". Il "consiste à couper a priori dans tout ce qui fait le contrat social", ce qui "n'est pas une bonne manière".

12h54 : "Ce qui me désole, c'est qu'il y 20 ans la gauche parlait au peuple, aujourd'hui, cela se résume à des coups de fil et des messages sur des répondeurs."

Invité de franceinfo ce matin, l'ancien membre du Parti socialiste ironise sur les vidéos mises en ligne sur les réseaux sociaux par son ancien camarade, Arnaud Montebourg. Ce dernier s'y mettait en scène en train d'appeler (en vain) ses rivaux à gauche pour les convaincre de discuter d'une candidature unique.

12h21 : "Seule Valérie Pécresse peut gagner. Eric Zemmour ne peut pas gagner, parce qu'il a un profil qui ne peut pas être au cœur d'un rassemblement de tous ceux qui ne veulent plus d'Emmanuel Macron"

Interrogé par Europe1/CNews/Les Echos, le finaliste du congrès LR pour l'investiture à la présidentielle appelle les électeurs de candidat d'extrême droite à voter pour la candidate de la droite.

12h55 : Bonjour @Jerome, parlons-en, vous avez raison. Lors de son premier meeting, hier, la candidate des Républicains a évoqué son passage à Oradour-sur-Glane. Mais Valérie Pécresse a situé le village martyr de Haute-Vienne... en Corrèze. Une bourde géographique pour celle qui revendique son attachement à ce département du Limousin. C'est à lire sur France 3 Nouvelle-Aquitaine.

12h23 : bonjour France info avez vous parlé de la boulette de Valérie Pécresse qui cite Oradour sur glane mais se trompe de département ?

12h09 : Voici les principales informations à la mi-journée :

• La Nouvelle-Calédonie a voté non au troisième et dernier référendum sur l'autodétermination. Après le dépouillement de 90,23% des bulletins de vote, le non est en tête à 96,32%. Mais la participation est faible. Elle était de 41,60 % à 17 heures, heure locale.

• A droite, Eric Ciotti appelle les électeurs d'Eric Zemmour à voter pour Valérie Pécresse, "s'ils veulent battre Emmanuel Macron". A gauche, Stéphane Le Foll déplore le "manque de discours, de grandes propositions, de marqueurs" et demande aux candidats dont Anne Hidalgo à présenter "un vrai projet" .

• Il ne reste plus que trois départements en vigilance orange aux inondations et aux crues dans le Sud-Ouest : le Gers, les Landes et les Pyrénées-Atlantiques. La vigilance de Météo France est levée dans les Hautes-Pyrénées.

• La romancière Anne Rice, rendue célèbre par son roman Entretien avec un vampire, est morte. Elle avait 80 ans. Son fils l'annonce sur les réseaux sociaux.

11h45 : "Il manque aujourd'hui à la gauche, un discours, des grandes propositions, des marqueurs, qui permettent aux Français d'adhérer à un projet."

"Il est temps d'avoir un vrai projet", lance sur CNews et Europe 1 l'ancien ministre de l'Agriculture à la candidate socialiste Anne Hidalgo, qui l'avait battu pour l'investiture du PS mi-octobre.

11h56 : "Ne mettons pas de l'eau tiède qui ferait fuir beaucoup plus d'électeurs que cela ne pourrait en ramener."

Invité d'Europe 1 ce matin, Eric Ciotti défend sa ligne politique : une droite dure. "Il faut qu'on aille chercher des électeurs qui sont partis vers Marine Le Pen, (...) qui seraient tenté par Eric Zemmour et il faut leur parler. D'autres qui sont allés vers Emmanuel Macron", dit celui qui a été battu au second tour par Valérie Pécresse dans la course à l'investiture des Républicains.

10h54 : La Primaire populaire plaide depuis un an pour une candidature unique à gauche. La candidate socialiste Anne Hidalgo a proposé aux autres principaux prétendants de gauche d'y participer. Mais son appel a pour l'instant fait pschitt. Nous vous présentons cette initiative citoyenne.



(AMANDINE BAN / HANS LUCAS / AFP)

09h44 : Anne Hidalgo "invite" Yannick Jadot à "continuer à réfléchir" à l'idée d'une primaire à gauche. La candidate socialiste insiste dans Le Journal du dimanche. Le candidat écologiste lui a pourtant adressé une fin de non recevoir.

09h04 : Voici les principales informations de ce dimanche matin :

• La participation au troisième et dernier référendum d'autodétermination en Nouvelle-Calédonie est en très forte baisse par rapport aux deux précédents. Elle s'établissait à 41,6% à 17 heures, heure locale (7 heures, heure de Paris).

• La campagne présidentielle bat son plein ce week-end. Anne Hidalgo tient son deuxième meeting à Perpignan, ville dirigée par le RN. La candidate PS est en difficulté dans les sondages. Son appel à une primaire de la gauche sonne dans le vide.

• Au moins 83 morts et des maisons en ruines à perte de vue... Le bilan, encore provisoire, est dévastateur, après le déferlement sur le centre et le sud des Etats-Unis d'une série de tornades d'une violence inouïe.

• La nouvelle Miss France s'appelle Diane Leyre. Celle qui concourait en tant que Miss Ile-de-France a répondu aux critiques visant le concours : "En tant que femme j'ai envie de montrer qu'on peut être miss France et féministe (...) Pour moi, le féminisme c'est de décider de faire ce que je veux."